Sign in
Download Opera News App

 

 

Bombardement de sa résidence en 2011 / Gbagbo accuse Sarkozy : "c'est lui qui a bombardé ma maison"

L'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo avait été arrêté lundi 11 avril 2011, à l'issue d'une offensive généralisée des forces de son rival Alassane Ouattara. Lors de sa toute première comparution devant la chambre préliminaire de la Cour Pénale Internationale (CPI) où il avait été déporté pour y être jugé, Laurent Gbagbo accusait la France d'avoir orchestré son arrestation, sa mise à l'écart : « C'est l'armée française qui a fait le travail et elle m'a remis aux forces d'Alassane Ouattara, qui n'étaient pas encore les forces régulières », a-t-il confié. Dans une interview exclusive accordée au confrère France 24, ce mardi 19 octobre 2021, le tout nouveau président du Parti des Peuples Africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI) est allé plus loin en accusant cette-fois, l'ancien président français, Nicolas Sarkozy d'avoir bombardé sa résidence, de l'avoir fait capturer comme un “un malfrat” avant de l'emmener à devant la CPI. Une première !

« (...) On prend Gbagbo, on prend Blé Goudé, on les dépose à La Haye », déclare Gbagbo avant d'être interrompu par le journaliste : « C'est qui on ? Nicolas Sarkozy ? ». Et Laurent Gbagbo de répondre : « Par exemple. Il fait partie de ces « on » puisque c'est lui a bombardé ma maison. C'est lui qui a bombardé la résidence présidentielle de Côte d'Ivoire ». Puis le journaliste d'interrompre à nouveau l'ancien président : « Il a voulu vous tuer ? ». « Ça je ne sais pas. Je ne suis pas dans sa tête mais je sais qu'il a bombardé. Il a envoyé des chars militaires français encercler ma maison pour me capturer comme un malfaiteur, comme un malfrat. Et je me suis demandé, que vient faire la France dans une affaire de contestation électorale en Côte d'Ivoire », conclut-il.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

Alassane Ouattara CPI Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires