Sign in
Download Opera News App

 

 

André Gboe (Président de la NVRCI) : « Je me sens interpellé par le développement de mon pays »

(M. André Gboe président de la Nouvelle vision de la République de Côte d'Ivoire)

Président de la Nouvelle vision de la République de Côte d’Ivoire (NVRCI), André Gboe n’y va pas avec le dos de la cuillère pour raconter à qui veut l’entendre, qu’il se sent, en tant qu’Ivoirien, interpeller au premier degré par le développement de la Côte d’Ivoire et partant de sa région.

« Je réside en Angleterre. La distance n'étant pas un obstacle à l'amour que j'ai pour mon pays, je me sens interpellé par le développement de ma localité et de la Côte d'Ivoire en général », a déclaré cet architecte en bâtiment par ailleurs, opérateur économique, lors de nos échanges téléphoniques.

« Cette synergie entre mes ambitions pour ma patrie et les actions que je compte mener en vue de la sortir des goulots d’étranglement qui la maintiennent 62 ans après son accession à l’indépendance dans le sous-développement, ne pas laisser le choix que de mettre en place, un instrument politique notamment le parti NVRCI, pour la conquête et l’exercice du pouvoir d’Etat », a-t-il expliqué.

(Quelques responsables et membres du parti NVRCI lors d'une réunion relative au congrès de cette nouvelle formation politique prévu pour le 12 novembre prochain à Fakobly)

Ainsi, celui qui se fait appeler ‘’Espoir est Né’’ s’est adressé aux Ivoiriens en proie aux nombreuses difficultés de la vie à telle enseigne qu’ils ne savent plus à quel saint se vouer, en ces termes : « Je vous invite à expérimenter ce nouveau remède pour la renaissance de notre patrie », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter « Bientôt, je déballerai le contenu de ma vision politique pour qu'ensemble, nous en fassions bon usage pour un avenir plus radieux d’une côte d'ivoire où le ‘’Vivre ensemble’’ et le bien-être deviennent  réalités.

Selon le premier responsable de cette nouvelle formation politique, l’amour pour son pays et de ses concitoyens ne doit pas être une vaine expression, mais doit se traduire par des actes concrets et palpables pour le bonheur, l’épanouissement et bien-être de tous.

Ce pourquoi, pour joindre l’acte à la parole, dira-t-il, j’ai fait construire une école primaire à Beoué (son village natal, sous-préfecture de Tieny Seably située dans le département de Facobly, région du Guemon, ndlr) que j'ai remise à l'État de Côte d'Ivoire, et un Collège moderne (De la 6ème à la Terminale) avec un centre de formation intégré.

Bientôt, nous allons procéder au lancement des travaux de construction d'un centre de santé moderne et complet, avec toutes les spécialités et commodités d’un Etat qui aspire à l’émergence vraie.

« Chers compatriotes, conscients de la situation peu enviable de notre pays, et des difficultés des populations ivoiriennes, nous avons opté pour l'action », a conclu ce candidat aux élections présidentielles de 2015, qui finalement a retiré sa candidature pour entre autres raisons, un climat d’insécurité et la non transparence du processus électoral, avait-il confié à la presse.

Il faut noter que ce nouveau parti sur l’échiquier politique national tiendra son congrès le 12 novembre prochain à Fakobly.

Y.K

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires