Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "limitation d'âge à 75 ans" : le sujet fait déjà polémique

La nouvelle est venue du journaliste investigateur Assalé Tiemoko il y a de cela deux jours, qui annonçait sur sa page Facebook, qu'un projet de modification de constitution sur la limitation d'âge était sur la table des députés.

Bien que n'étant pas encore officielle, cette information suscite déjà de vives polémiques de la part de certains observateurs dont les avis sont carrément partagés.

Ainsi, les journalistes Assalé Tiemoko, André Sylver Konan et Herman Aboa ont respectivement exprimé leur accord sur cette limitation d'âge qui marquera la fin d'un partage de pouvoir entre les trois ténors de la politique ivoirienne qui ne sont autres que les présidents Henri Konan Bedié, Laurent Gbagbo et l'actuel président Alassane Ouattara.

D'ailleurs pour Herman Aboa, anciennement, journaliste à la RTI, la limitation d'âge doit être repoussé jusqu'à 70 ans, car pour lui, il faut un véritable renouvellement de la classe politique ivoirienne.

Si l'avis des trois journalistes convergent, ce n'est pas le cas pour l'historien Arthur Banga et l'écrivain Sylvain Kean Zoh, qui eux, ont montré leurs désaccords vis-à-vis de ce projet.

Pour Arthur Banga, cette limitation d'âge n'a rien de démocratique, car il faut laisser le choix à l'électeur. C'est à lui seul que reviendra le choix entre un candidat de moins de 75 ans ou de plus de 75 ans.

Quant à l'auteur du célèbre roman, "la voie de ma rue" Sylvain Kean Zoh, cette prochaine limitation d'âge ne vise qu'à éliminer certains candidats gênants et non pas pour renouveler la classe politique ivoirienne. Pour lui, pas question de modifier cette constitution.

Cela dit, nous serons aussi très heureux de savoir vos différents avis sur cette limitation d'âge.

Êtes-vous d'accord ou pas ?

Vos réponses en commentaires seront les bienvenues.

Par TG

Content created and supplied by: SimBly (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires