Sign in
Download Opera News App

 

 

Dr Sonzaï Sn J-fpi région du Guémon: ''Nous préparons un grand rassemblement''

A la faveur du retour de Justin Konén Katinan chez lui à Katiola, le samedi 14 août, nous avons tendu notre micro Dr Sonzaï pour avoir son point de vue sur l’actualité au sein de son part. Pour le Sn (Sécrétaire national) de la Jeunesse (J-fpi) pour la région du Guémon, le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire est déjà une victoire.

« Le retour du président Laurent Gbagbo a été pour nous un moment de grande joie. Parce que depuis 2011, ça été toujours notre combat. Depuis 2011 lorsque notre région a été dévastée par les rebelles et que beaucoup de nos parents sont partis en exil, la peur avait gagné notre région. Mais nous avons pu redynamiser et remobiliser nos populations et camarades dans les Fédérations et en 2013 nous avons pu organiser une grande Assemblée générale de la jeunesse du Front populaire ivoirien qui a drainé toute la jeunesse du Guémon et du Cavally. Et à ce grand rassemblement, nous avons appelés nos parents à la mobilisation générale, au retour au combat et que le président Laurent Gbagbo avait gagné les élections, et qu'il fallait se battre pour que notre président revienne et que nous avons espoir qu'il reviendra. Dès cet instant nos parents se sont remobilisés pendant dix ans et voilà, le combat a porté ses fruits. Le président Laurent Gbagbo est acquitté. Le président Laurent Gbagbo est revenu dans son pays. Ce qui fait l'objet de notre grande joie. Et très prochainement la jeunesse du Guémon et du Cavally prépare l'organisation d'un grand rassemblement pour célébrer le retour du président Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire. Déjà nous avons tenu la première rencontre. Ce grand rassemblement se fera sous la présidence du Pr Hubert Oulaye et du Vice-président Émile Guiriéoulou, sous le parrainage du caramade Damana Pickass et du camarade Koua Justin. Toutes les fédérations du Guémon et du Cavally seront là pour manifester notre joie. Parce que le combat, ce pour quoi nous nous sommes battus a produit un bon résultat et nous en sommes très fiers, ça mérite célébration.


Maintenant que le président Laurent Gbagbo est de retour, une autre mission vous attend. En effet il vous appelle que changement de nom pour laisser l'enveloppe Fpi à Affi Nguessan...

<<Nous exigeons la libération du camarade KouaJustin>>.


Nous sommes très heureux et très contents de cette nouvelle. Parce que depuis 2014 déjà, nous avons beaucoup d'écueils sur le chemin du combat à cause de l'ex-camarade Affi Nguessan qui nous a créé trop de difficultés et qui voulait même nous empêcher de mener le combat et qui a été même à la base des difficultés de certains de nos camarades. Donc suite à toutes ces tracasseries, si le président demande d'abandonner cette enveloppe aux mains d'Affi Nguessan pour qu'on puisse créer un autre parti, c'est une bonne chose. Cela ne nous gêne pas, bien au contraire nous voyons que le président a une bonne lisibilité. Le président voit juste et bien en nous faisant cette proposition de créer un autre instrument de combat politique. On a fini par comprendre que Affi Nguessan est cette personne qui encadré par le pouvoir Ouattara, nous embêtait et nous empêchait de fonctionner. Affi Nguessan empêchait notre élan vers la victoire en 2025. C'est donc pour ne pas perdre le temps dans des débats judiciaires, que le président Laurent Gbagbo nous propose l'option de la création d'un autre parti politique. Avec ce nouveau parti on pourra être efficace. Et je suis sûr qu'avec ce nouveau parti on va reconquérir le pouvoir en 2025. Donc pour me résumer, nous sommes dans la joie ce matin à Katiola à l'invitation du ministre Justin Koné Katinan dont le retour est célébré par les populations. Après dix ans passés à l'extérieur de son pays. C'est une grande joie pour un fils de revenir auprès de ses parents, pour prendre la bénédiction de ses parents. Et nous sommes ici pour l'accompagner pour qu'ensemble nous puissions célébrer ce retour. Nous disons merci au Vice-président de nous avoir invités. Et nous sommes toujours disposés à l'accompagner. Nous profitons pour exiger la libération de nos camarades. Et nous exigeons la libération de notre camarade Secrétaire général adjoint porte-parole d'EDS, Koua Justin qui jusqu'à présent est encore détenu dans les prisons de Bouaké pour on ne sait quelle raison. Nous souhaitons donc que très rapidement il soit libéré pour nous puissions ensemble ce combat. Nous disons merci à tous les camarades dans le combat.

Propos recueillis par Haity

Envoyé spécial à Katiola

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

dr sonzaï sn guémon justin konén katinan laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires