Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon / La Mairie rencontre Gnawa Josué et des propriétaires de maquis et bars : les raisons

La Mairie de Yopougon, représentée par le 1er adjoint au maire Coulibaly Issifou a reçu, hier vendredi 03 septembre 2021, la plateforme des propriétaires de maquis et bars conduite par Gnawa Josué.

C'est Coulibaly Issifou qui a accordé l'audience à la plateforme des propriétaires de maquis, bars et restaurants de côte d'Ivoire ce vendredi 3 Septembre 2031, dans l'après-midi à son bureau.

Gnawa Josué parlant au nom de ses pairs a demandé l'implication du ministre Gilbert Koné Kafana, maire de Yopougon afin de sortir de l'informel, les 10 000 marquis de Yopougon.

<< La commune de Yopougon compte à ce jour plus de 10 mille Maquis et Bars sur les 43 mille que comptent le pays, nous souhaitons que le Maire nous aide à organiser notre secteur car nous voulons déclarer nos employés à la CNPS et leurs donnés un statut" a-t-il annoncé.>>, a révélé Gnawa Josué, le promoteur de spectacle.

En réponse, le 1er Adjoint au Maire, Issifou Coulibaly a confirmé un pan des propos de Gnawa Josué : << Les maquis et bars sont des cadres de retrouvailles, de cohésion sociale, de fraternité. C'est des cadres qui déstressent. C'est effectivement un secteur pourvoyeur d'emplois pour nos jeunes. Donc il est de notre devoir de travailler en collaboration pour que le secteur soit assaini. >

Coulibaly Issifou a aussi mis l'accent sur quelques problèmes que leur posent les lieux de divertissement. << Les défis sont nombreux, entre autres, la précarité des emplois, l'occupation anarchiques des espaces et des voies, la nuisance sonore et le non-paiement des taxes. Nous travaillons ensemble pour avancer et moderniser votre secteur". a-t-il indiqué aux responsables de la plateforme des propriétaires de maquis, bars et restaurants de côte d'Ivoire.

En Dieu, il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

côte d'ivoire gilbert koné kafana issifou coulibaly yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires