Sign in
Download Opera News App

 

 

Licenciement de DG, un proche de Ouattara : « le parti doit être le refuge de ses cadres »

Licenciement de DG cadres du RHDP, un proche de Ouattara : « le parti doit être le refuge de ses cadres »


Plusieurs directeurs généraux proches du parti présidentiel ont été licenciés.

Réagissant à cette situation, Tilkouété Dah Sansan, député de la nation et Président de l'Union des Jeunes du RHDP, a indiqué que la protection des cadres du RHDP par le parti se présente comme une exigence, une nécessité, le parti devant être le refuge de ses cadres.

« À ce jour, certains Directeurs Généraux, cadres du RHDP ont effectivement été démis de leur fonction ou suspendus, ce qui réjouit énormément nos détracteurs.

À la suite de la suspension et démission des Directeurs Généraux, cadres du RHDP, les réactions de la classe politique ivoirienne, les messages des réseaux sociaux et la perception au niveau d’une certaine opinion nous amènent à attirer l’attention du RHDP, notre parti sur l’usage de ces démissions et suspension des Directeurs Généraux.

Il me parait important de dire avant de poursuivre, que ce qui est important ici pour nous, c’est l’avenir glorieux et prometteur de notre grand parti qui ne peut être possible sans des cadres confiants et qui sentent la protection de leur parti.

Dès lors, la protection des cadres du RHDP par le parti se présente comme une exigence, une nécessité, le parti devant être le refuge de ses cadres.

Certes, le RHDP, parti sérieux ne devrait pas afficher une solidarité dans le mal en soutenant des responsables peu dignes de confiance, mais il ne devrait pas pour autant accepter que ses cadres soient livrés à la vindicte populaire.

C’est pourquoi j’appelle les jeunes du parti à plus de responsabilités dans la gestion politique, administrative, et humaine de l’opération de contrôle des services de l’État » , a commenté Tilkouété Dah Sansan .


Source : Afrique sur 7

Content created and supplied by: Brice225 (via Opera News )

dah sansan rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires