Sign in
Download Opera News App

 

 

Bangolo : Les chefs coutumiers réfléchissent sur le mode d'accès à la tête des villages

Quelle est la meilleure formule pour accéder à la tête d'un village ? Par consensus ou par élections ? C'est la violente question à laquelle les chefs des 85 villages du département de Bangolo ont tenté de répondre, hier mercredi 17 novembre 2021 au cours de l'assemblée extraordinaire de leur collectif.

" Nous avons des informations que nombreux de nos villages sont confrontés à des conflits liés à la chefferie. Nos chefs sont contestés soit parce qu'ils ont été soit élus, soit parce qu'ils ont été désignés par le droit d'héritage. Alors,nous avons donc décidé de voir le juste milieu qui puisse convenir à tout le monde pour éviter les mouvements de protestations auxquels nous assistons chaque jour", a expliqué le commissaire divisionnaire à la retraite, Tohé Blaise, chef du village de Guéhouo et par ailleurs président du collectif des chefs de villages du Guémon.

Au cours de trois heures d'intenses débats, certains chefs ont proposé que le chef soit désigné selon les us et coutumes, c'est à dire de manière héréditaire, arguant que la tradition africaine ne reconnaissait pas les élections :" les élections sont une trouvaille des blancs. Sinon que le pouvoir se donnait de père en fils et il n'y avait jamais de problèmes", a confié une autorité coutumière.

D'autres chefs par contre ont pris fait et cause pour les élections, indiquant que la société wê est une société démocratique :" La première élection d'un chef wê a eu lieu en 1944 à Gohouo-Zagna. Donc on ne peut pas dire aujourd'hui qu'on ne connait pas les élections. Si la population exige des élections, il faut donc les organiser pour éviter des frustrations" ont souhaité des chefs.

En définitive, les deux modes d'accès à la magistrature suprême d'un village ont été retenus. Mais l'accès à la tête d'un village par élection devrait se faire dans les villages de plus de 5000 habitants. La désignation par consensus devrait se faire dans des villages moins peuplés. " Nous estimons que plus le village est grand il y a contradiction mais lorsqu'il s'agit de petits villages, il y a de fortes chances que le consensus se fasse autour d'une personne.

Ces têtes couronnées devront se retrouver ce jeudi afin de tout peaufiner pour adresser un courrier officiel au préfet.

Kanou Francklin.

Content created and supplied by: Kanoufrancklin (via Opera News )

bangolo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires