Sign in
Download Opera News App

 

 

Kandia Camara, ministre, maire et députée, la filleule de Ouattara peut-t-elle assumer tous ces postes?

Kandia Camara est depuis ce 06 Juillet, confirmée à la succession d'Hamed Bakayoko, en tant que premier magistrate de la commune d'Abobo.

Cette responsabilité qui se rajoute aux charges déjà lourdes de l'ex ministre de l'éducation nationale, suscite néanmoins des interrogations sur sa capacité réelle à assumer les nombreuses fonctions publiques qui lui sont dévolues.

Proche du chef de l’état, Alassane Ouattara, en faveur de qui son engagement politique n'a sans doute jamais souffert de doute, Kandia Camara fait partie des personnalités dont la présence au gouvernement depuis l'accession aux affaires de son mentor, est des plus régulières.


Nommée au ministère des affaires étrangères depuis la formation du nouveau gouvernement en fin Mars, la députée d'Abobo, en plus de sa fonction élective de représentante des populations de la commune la plus peuplée de la capitale économique Ivoirienne, écope d'un autre poste électif pour lequel l'on présage qu'elle ne pourra que difficilement assumer.

Cette promotion est peut-être à saluer, tant qu'elle dénote de la fiabilité que le parti au pouvoir peut lui accorder. Mais, cela fait dans le même temps, ressurgir la problématique du cumul des postes en Côte d'Ivoire.

Peut-t-on objectivement se consacrer à la gestion de la diplomatie Ivoirienne, dont les contraintes sont si exigeantes, et veiller valablement à la bonne conduite des affaires courantes de la commune, sans omettre que les préoccupations des populations d'Abobo, attendent de tomber dans des oreilles attentives d'une élue capable de les représenter comme il le faut au parlement ?

Simple remarque à la fois impérieuse et cruciale pour l'évolution de la démocratie en Côte d'Ivoire. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara kandia camara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires