Sign in
Download Opera News App

 

 

Manifestation contre le retour de Gbagbo : Damana Pickass recadre Issiaka Diaby

L'ancien vice-président de l'Union des étudiants de Côte d'Ivoire(FESCI), Damana Pickass a réagi suite aux dernières manifestations de membres du collectif des victimes de la crise post-électorales de 2010-2011, contre le retour annoncé en Côte d'Ivoire de l'ex-président ivoirien M.Laurent Ggagbo après son acquittement définitif. Damana Pickass à Issiaka Diaby : "Si chacun de nous veut raconter ce qu'il a enduré, on ne va pas s'en sortir"

À Port-Bouët, dans le sud de la capitale ivoirienne (Abidjan), le week-end dernier, une centaine de personnes ont bruyamment manifesté pour protester contre le retour annoncé en Côte d'Ivoire de l'ex-président ivoirien M. Laurent Gbagbo après son acquittement définitif le 31 mars dernier 2021par la Cour Pénale Internationale (CPI).

En effet, le président du collectif des victimes de la crise post-électorales de 2010-2011 nommé Issiaka Diaby, suite à son appel, quelques femmes et jeunes du quartier populaire Adjouffou, sont sortis et manifestés avec des pancartes sur lesquelles l'on pouvait lire et voir de passage : "Non au retour de Gbagbo" ou encore "les victimes réclament justice".

Damana Pickass ne restera pas indifférent face à cette deuxième manifestation en espace de deux semaines. C'était lors d'un meeting qui s'est tenu à Débrimou, dans la sous-préfecture de Dabou (une ville située à quelques kilomètres d'Abidjan), le chargé de la mobilisation du district d'Abidjan, au sein du comité national d'accueil de l'ex-président ivoirien M. Laurent Gbagbo, recadré les membres du collectif des victimes de la crise post-électorales de 2010-2011 et son président Issiaka Diaby.

Selon Damana Pickass, le vice-président du FPI, il faut éviter de faire un retour en arrière de peur de réveiller certains souvenirs douloureux pour les Ivoiriens. Ainsi, il rappelle que les victimes, il y en a eu partout chez les champs engagés pour la présidentielle de 2010-2011 en Côte d'Ivoire.

Poursuivant, le chargé de la mobilisation du district d'Abidjan au sein du comité national d'accueil de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, Damana Pickass a déclaré ceci : " On a tous intérêt à aller à la paix et à la réconciliation. Chacun de nous, a subi des choses, chacun de nous a enduré des choses. Si chacun de nous veut raconter ce qu'il a enduré, on ne va pas s'en sortir. C'est pourquoi, on a fait l'option d'aller à la réconciliation. Nous avons décidé tous, le président Alassane Ouattara devant et nous derrière, d'aller à la réconciliation."

(https://www.afrique-sur7.fr/478783-alassane-ouattara-municipales-macron)

À rappeler que le chef de l'exécutif ivoirien, le président Alassane Ouattara a déjà donné son accord pour le retour au pays de son prédécesseur Laurent Gbagbo. Par la suite, il a rassure l'assistance en lançant ceci: " M.Laurent Gbagbo ne vient pas pour se venger, il vient pour aller à la réconciliation. C'est notre droit le plus élémentaire d'aller accueillir le président Laurent Gbagbo".


RAMADAN-KONÉ


Source : https://www.afrique-sur7.ci/478842-retour-gbagbo-damana-pickass

Content created and supplied by: RamadanQuaresmaKoné (via Opera News )

côte d'ivoire damana pickass issiaka diaby laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires