Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire Patrick Achi / Pandora Papers : une député RHDP indique les institutions habilitées à agir

Depuis quelques jours, l'actualité politico-économique est marquée par les révélations tonitruantes d'un consortium international de journalistes à propos d'évasion fiscale et l'enquête des Pandora Papers dont il s'agit fait grand bruit car des personnalités de premier rang sont nommément désignés.

La presse internationale, en l'occurrence le site allemand dw.com en a longuement parlé. En effet, cette presse a donné la parole au député RHDP, Yacouba Sangaré. Selon l'homme politique,

<< Il y a la Cour des comptes, il y a même un ministère dédié à la bonne gouvernance. Il y a une haute autorité de la bonne gouvernance. Ces institutions vérifient les faits et si nous, à un moment donné, on pense que le sujet mérite d'être porté à notre connaissance, nous pouvons nous adresser à ces institutions. Sinon, se lever comme ça et aller enquêter où et comment ? Avec quel outil ? Ce n'est pas possible et il faut quand même bien comprendre le rôle du député aussi >>.

Selon l'organe de presse allemand, avant Pandora Papers, il y a eu les Panama Papers et d'autres dénonciations souvent faites par les acteurs de la société civile. Il est pourtant rare de voir les personnes concernées être condamnées par la justice, notamment sur le continent africain. Une situation qui laisse planer une interrogation fondée.

Les Pandora Papers pourraient-ils finir dans le silence ?

Wait and see.

Voici la liste partielle des pays avec le nombre d'autorités incriminées selon le même site:

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires