Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon : Descente musclée des forces de l’ordre dans un cybercafé, plusieurs jeunes interpellés

(Image d'archive utilisée juste à titre d'illustration)

Des éléments de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire on fait une descente musclée dans un cybercafé au quartier Andokoi de la commune de Yopougon, ce lundi 13 septembre 2021.

Situé non loin de la résidence de l’ex-chef d’Etat-major Philipe Mangou, au terrain “Calcio’’, ce cybercafé avait pourtant ouvert ses portes très tôt ce lundi matin et ne s’entendait certainement pas à vivre une telle situation. Alors que le gérant recevait les clients qui ne cessaient d’affluer en raison de la rentrée scolaire 2021-2022 qui a démarré aujourd’hui, plusieurs hommes en tenus à bord d’un véhicule de la gendarmerie nationale font éruption et quadrillent les lieux.

D’ici le jeune gérant (la vingtaine révolue) va comprendre ce qui lui arrivait, les gendarmes avaient déjà investi les lieux. Sans exception, ils ont commencé à fouiller tous les occupants de la petite pièce servant de cybercafé avant d’embarquer tous les jeunes s’y trouvant.

Les évènements qui se sont déroulés dans l’après-midi de ce lundi aux environs de 13h45 (heure locale), ont créé la stupeur au sein des populations. Selon nos informations recueillis sur place, c’est suite à une altercation survenue dimanche 12 septembre 2021, entre un gendarme en civile avec des jeunes dans ledit cybercafé.

D’après les riverains en effet, dans la matinée d’hier dimanche un jeune homme s’est présenté comme étant un gendarme dans le cybercafé. Il a demandé aux personnes trouvées sur place de lui remettre leurs téléphones. Chose qu’elles ont évidemment refusé, puisse que “le corps habillé en civile’’ n’avait aucun document l’autorisant à agir de la sorte. S’en est suivie de violents échanges entre lui et les jeunes d’en face. Grâce à des passants qui se sont interposés, le pire a été évité de justesse.

« Aujourd’hui comme le monsieur en question est en service, il est allé chercher ses collègues et sont venus arrêter les jeunes qui étaient assis ici dans le cyber », nous informe Traoré Adams, l’un des jeunes se trouvant dans le cyber au moment des fait mais, qui a pu s’échapper des mailles du filet des forces de l’ordre.

Christ Kouamé

Content created and supplied by: ChristKouamé (via Opera News )

Yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires