Sign in
Download Opera News App

 

 

Et si les transfuges du PDCI RDA avaient eu raison ?

Retour probable et certain du PDCI RDA au RHDP, et si Patrick Achy, Adjoumani, Aka Aouélé, Ahoussou Jeannot etc., avaient vu juste de rester et qui se taillent de belles parts du bétail.

En politique rien n’est fortuit et tout a un sens. Le président Ouattara en venant rechercher son ainé à revenir à la maison, c’est qu’il sent les choses à venir. Il s’empresse à courir au secours de son ainé Bédié, car l’arrivée du président Gbagbo et de Blé Goudé ne sera pas en sa faveur.

Si le président Gbagbo revient, même si ses marges de manœuvre seraient restreintes, cela peut encourager à l’éveil des consciences et cela pourra susciter à l’émergence de nouveaux leaders politiques.

Au départ, c'est ceux-là mêmes que le PDCI RDA a encouragé à lapider : Patrick Achy, devenu aujourd’hui premier ministre, ce qui ne serait pas possible s’il était encore sous l’égide du président Bédié, Ahoussou Jeannot, président du sénat, Adjoumani, ministre d’état, Aka Aouelé, président du conseil économique et social; ils ont donc trop tôt compris et maintenant que le PDCI RDA doit revenir à la maison, quels seraient les postes à leur pourvoir.

Qu’est-ce qu’on ne leur a pas dit ? Combien est-ce qu’on ne les a pas traités de Juda et de tous les noms des diables mais ils sont restés imperturbables et fidèles. Aujourd’hui, le temps qui est l’autre nom de Dieu vient de leur donner raison.

Si le président Ouattara a dit publiquement qu’il invite son ainé Bédié à rejoindre le RHDP, il faut toutefois rappeler que l’initiative de ce rassemblement était une idée jugée de géniale par le président Bédié. En l’invitant publiquement à revenir à la maison, ce n’est pas anodin et le président Bédié reviendra ou pas, c’est le temps que nous attendons.

On ne ment pas sur quelqu’un qui est vivant donc, il appartient au président Bédié de clarifier sa position face à cette invitation. Garder le silence serait synonyme d’acceptation, et à cette allure si le président Bédié s’entête dans son isolement, c’est lui et son parti qui perdront dans les mois à venir et ils seront absents aux partages des parts juteuses de la lutte trop âpre pour son âge.

Comparativement au président Bédié, le président Ouattara sait récompenser et tient à sa parole. Non seulement il promet à sa frange de jeunes de l’associer à la gestion du pouvoir et il le fait, ce qui n’est pas pareil au PDCI RDA qui pour avoir un petit poste, il faut avoir plus de 40 ans. Ceux qui sont en-dessous, n’ont aucune chance d’émerger, ils doivent encore attendre.

Le président Ouattara a su positionner les transfuges du PDCI RDA et ceux-ci, vont s’apprêter à accueillir leurs anciens camarades avec à leur tête leur mentor Bédié. Que ceux qui en doutent se réveillent car bientôt, le RHDP va fêter le grand retour du PDCI RDA devenu trop léger après sa fugue.

Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

pdci rda rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires