Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour de Gbagbo : Adama Bictogo en phase avec Issiaka Diaby du Collectif des victimes

Le leader de la Jeunesse du RHDP, Dah Sansan avait déjà ouvert une brèche le samedi dernier à Yopougon en clamant haut et fort que l'organisation qu'il dirige voyait d'un mauvais oeil tout le dispositif d'accueil que les partisans du président Laurent Gbagbo sont entrain de mettre en place pour son retour en Côte d'Ivoire.

" Nous voyons les tournées organiséespar ses partisans en vue de lui réserver un accueil triomphal. Nous ne pouvons pas accepter cela. Nous n'allons pas accepter leur manière de faire en présentant Laurent Gbagbo comme un héros. Ce qui serait idéal pour Laurent Gbagbo, c'est qu'il rentre discrètement au pays. Laurent Gbagbo ne vient pas avec un trophée qui fait honneur à la Côte d'Ivoire ", avait déclaré Dah Sansan.

Hier jeudi 27 mai, en conférence de presse, au sortir d'une réunion des instances du RHDP, Adama Bictogo, directeur exécutif du parti au pouvoir n'est pas passé par mille chemins pour faire connaître officiellement la position des tenants du régime ivoirien relativement à l'accueil du président Laurent Gbagbo.

" Je voudrais que tous ceux qui s'agitent comprennent que ce n'est pas le moment de vouloir organiser des cérémonies d'accueil sinon, ils auront en face des gens qui organiseront des cérémonies de deuil. Puis qu'il y a eu des deuils. Laurent Gbagbo est libre de rentrer chez lui. Mais de grâce, en tenant compte des victimes silencieuses ', s'est exprimé ce jeudi, Adama Bictogo.

Partageant ainsi la position d'Issiaka Diaby, président des victimes en Côte d'Ivoire qui depuis quelques semaines affiche sa détermination à s'opposer par tous les moyens à un accueil triomphal de Laurent Gbagbo. Au prétexte que celui-ci serait un criminel et un assassin qui ne mérite pas l'attention des autorités ivoiriennes.

P. L

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

adama bictogo.. dah sansan issiaka diaby laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires