Sign in
Download Opera News App

 

 

Création de l’Udpci, assassinat de Guei et Balla Keita : Blé Guirao fait des révélations

Jean Blé Guirao DEBADEA, Sg de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) se signale avant la célébration des 20 ans de son part politique, avec un livre intitulé « UDPCI, de ROBERT GUEI à MABRI TOIKEUSSE, le Parcours du Combattant ». Bientôt en librairie, ce livre édité par les Editions Harmattan fait la genèse du parti créé par feu le Général Robert Gueï. 

Dans un extrait proposé, l’auteur offre une page de l’histoire aux lecteurs. D’entrée, l’ex SG de la Coalition des Associations Unies de jeunesses pour la Stabilité en Eburnie (CAUSE) revient sur ses souvenirs de l’Assemblée générale constitutive de la jeunesse Udpci (Judpc) au centre Gloris de Yopougon en présence du Général Robert Guei et du professeur Alassane Salif N’diaye, le samedi 07 septembre 2002.

Blé Guirao indique dans son livre qu’après la création de l’Udpci en février 2001, plusieurs personnalités ont épaulé l’ex-chef d’Etat décédé le 19 septembre 2002. Il s’agit entre autres de Paul Akoto Yao, Daniel Boni-Claverie, Alassane Salif N’diaye, Bleu Laine Gilbert, Kahe Eric, Paul Guidibo, Gnedea Jean, Bohe Monsio Paul, Auguste Miremont, Constance Yahi, Kokora, Yao N’guessan, Siki Blon Blaise, Dr Mabri Toikeusse, Tchagba Bogui Laurent, Albert Flindé. 

La page de l’histoire révèle que le leadership et la maitrise du terrain ont créé des disputes entre les mouvements de soutien et de lutte. « La Cause est une scission du MAFES (Ndlr : le Mouvement des anciens de la FESCI). Il est bon de rappeler qu’en Avril 2000 le MAFES a été secoué suite aux divergences nées entre les anciens syndicalistes estudiantins après que le MAFES eut rencontré successivement le Président du RDR, DR Alassane Ouattara ; le Président du FPI Laurent Gbagbo et enfin le Chef de l’Etat, le Général Robert Gueï, le PDCI RDA de Laurent Dona Fologo (Le Président Bédié étant en exil) a refusé de recevoir le MAFES » se souvient-il. 

L’assassinat de Balla Keita, Secrétaire Général du Parti nommé au sortir du Congrès de mai 2002 a, selon Blé Guirao, retardé les choses. « Qu’à cela ne tienne les collaborateurs du SG BALLA, les SGA dont le SGA en charge des Structures Spécialisées DR Mabri Toikeusse est à la tâche. La JUDPCI naissante sera donc une fusion des différents mouvements de Soutien. Entre temps le Président Robert Gueï avait nommé dans la direction du parti le Président de la CAUSE, Ahipeaud Martial comme SGA », explique-t-il. 

Dans l’attente de l’AG Constitutive des Femmes du Parti, l’extrait du livre mentionne qu’après la rencontre de présentation du 1er BEN de la JUDPCI, soit le 19 Septembre 2002, l’Udpci est terrassé par un grand malheur. « Le Président du parti, Robert Gueï, son épouse Rose Doudou Gueï et toute sa garde rapprochée dirigée par le Capitaine Fabien Coulibaly sont assassinés jetant une zone de pénombre sur le parti », démontre l’ex-président national de la JUDPCI à quelques jours de la sortie de son second livre. 

Aimé Dinguy’s N.

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

balla keita debadea

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires