Sign in
Download Opera News App

 

 

Une amie de Gbagbo mécontente malgré sa libération : ce qu'elle exige

Calixthe Beyala. Cette grande romancière franco-camerounaise a appris tout comme le monde entier la libération totale de l'ancien président de la République de Côte d’Ivoire des liens de la Cour Pénale Internationale (CPI), mais elle est tout sauf heureuse. Pis, elle dit être indifférente bien qu'elle ait été sans doute la première intellectuelle en Occident à se lever pour défendre Laurent Gbagbo et la souveraineté d'un pays cher à son cœur : la Côte d'Ivoire.

Tout part d'un post Facebook qu'elle fait ce vendredi 02 avril 2021. Elle explique pourquoi elle n'a ni ri, ni chanté ni dansé... Tout simplement parce qu'elle est triste, " si triste de ce qu'ils t'ont fait, toi l'innocence incarnée." Raconte-t-elle à propos du "woody de Mama".

En effet, connue pour son franc parlé, cette amie du patron du Front populaire Ivoirien s'est dit être indignée pour ce qu'a subi son ami. Un simple acquittement, selon elle, ne réussira pas à rétablir sa dignité. " Combien coûte la vie d'un digne fils d'Afrique ? Dix années perdues par un innocent dans les prisons froides de l'Occident, pourquoi ? Quand on entre à 65 ans dans ces prisons loin de sa terre natale, loin de sa famille, loin de ceux qu'on aime, combien coûte ce temps perdu ? Qui va rendre à LG ces années ? Qui va rendre à LG son allant et sa puissance d'antan ? Quelles influences négatives cet enfermement a eu sur sa santé physique et mentale ?" S'interroge-t-elle.

Par ailleurs, depuis la libération totale du président Gbagbo, les gens hurlent de joie, dansent et chantent... Et c'est très bien. " Que chaque Africain demande des comptes à Bensouda. Que chaque demande des comptes à la CPI, ces gens nous doivent bien cela en outre le fait qu'ils ne punissent pas les vrais criminels qui essaiment l'univers." Demande-t-elle.

Content created and supplied by: David225 (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires