Sign in
Download Opera News App

 

 

Un marabout de "bédou magique"menace sa victime avec sa photo dans un canari de feu


Les marabouts de bedou magique sont une ribambelle dont le champ de prédilection est les réseaux sociaux où ils passent notamment pour avoir leurs clientèles. Nous avons reçu ce matin le témoignage d'un jeune ivoirien qui raconte la mésaventure de son ami. Voldemor Capello sur facebook, Ben, de son vrai prénom, est un jeune de 19 ans domicilié à Yopougon Sicogi. Dans la période de Novembre 2020, son alter ego, âgé de 18 ans, s'est fait avoir par un marabout de bedou magique.

Comment s'est-il fait arnaquer alors qu'il espérait avoir un portefeuille qui lui produirait de l'argent tous les jours ? En lisant son expérience, vous saurez pourquoi il ne faut pas croire au phénomène du bedou magique.


La mère du jeune ivoirien de 18 ans étant malade, il avait besoin de beaucoup d'argent pour assurer les soins de cette dernière. C'est alors qu'il a été attiré par le nom d'un mystique ayant une page facebook dans laquelle il fait la promotion de ses prouesses de faiseur de bedou magique. ''C'est gratuit, c'est après le travail et ma satisfaction que tu payes".


Le garçon s'est mis à discuter avec le marabout et ils sont tombés d'accord sur un portefeuille pouvant produire 100.000 francs par jour. Peu de temps après, le marabout ayant pris le nom à l'État civil de son client, il lui a envoyé une vidéo via whatsup. Dans celle-ci, démonstrative, il prononce les nom et prénom de l'Ivoirien et aussitôt le portefeuille réagit en produisant 100.000 francs CFA.


Surexcité, notre ami a demandé au marabout de lui faire parvenir rapidement le bedou pour qu'il puisse le tester et payer après comme convenu. C'est alors que ce dernier va rétorquer que pour l'avoir, il faille d'abord acheter un parfum qui s'appelle bintousoudank, qui coûte 100.000 francs. L'intéressé va expédier l'argent par e-money. Mais le marabout lui dira n'avoir pas reçu d'argent. Certain que l'argent est bel et bien parti, bouleversé et croyant à une erreur de l'agence qu'il va régler plus tard, le jeune ivoirien envoie à nouveau 100.000 francs à son supposé bienfaiteur qui lui a dit être d'origine béninoise mais être venu momentanément à Bouna en Côte d'Ivoire au besoin d'un client. Deux cent mille au total reçus par le mystique. Mais au lieu d'envoyer le bedou, il parle encore de mouton à acheter, demandant au garçon de lui envoyer 50.000 francs et que cette fois ce sera le dernier transfert, la dernière étape. N'ayant plus rien, le garçon sollicite l'aide de son ami Ben, qui lui donne 50.000 francs, qu'il expédie à son marabout. Deux cent cinquante mille francs au en fin de compte reçus par le mystique !


Malgré cela, il faut encore envoyer de l'argent. Cete fois, l'ivoirien de 18 ans se montre très méfiant et ouvre les yeux. Il comprend qu'il s'est fait arnaquer. Il menace le marabout de porter plainte contre lui. Ce dernier réagit en lui envoyant son image dans un canari contenant du feu.


N'est-ce pas ce qu'on pourrait appeler une menace maraboutique ? Que diriez-vous à un marabout qui vous présente votre photo dans son canari de feu ?


Voici comment notre ami, dont la mère est finalement décédée, s'est fait avoir par un marabout "marmailleur". Il voulait un bedou magique, c'est plutôt lui qui a été le bedou magique du marabout en lui expédiant 250.000 francs !


C'est ce qui arrive quand on est adepte de la facilité et de l'extraordinaire. Il n'y a qu'un seul vrai bedou magique : celui de notre travail. Le travail, dans la loyauté, nous garantit notre gain, à la sueur de notre front. Le travail nous rend fier et digne. Il n'y a pas meilleur bedou magique que lui.


Louis-César BANCÉ

[email protected]






Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

voldemor capello yopougon sicogi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires