Sign in
Download Opera News App

 

 

Un proche de KKB au gouvernement : ‘’Si Gbagbo est sorti, Dogbo Blé ne devrait pas être en prison"

La réponse du porte-parole du gouvernement, le ministre de la communication, Amadou Coulibaly à l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo suite à sa requête en faveur de la libération des prisonniers militaires, continue d’alimenter la polémique dans le débat public en Côte d’Ivoire.

 

Après des réactions de certains acteurs politiques dont Alfred Guéméné du Front Populaire Ivoirien (FPI), Koua Justin du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) ou encore Koukougnon Chris Yvon du Mouvement Progressiste Africain (MPA) qui ont unanimement tancé le refus du gouvernement d’accéder à la demande de l’ex chef d’état, ce Samedi 04 Décembre, c’est Eugène Djué, conseiller technique du ministre de la réconciliation qui marquait son étonnement face à l’attitude du gouvernement dans un entretien qu’il nous accordait.

 

Sur la question de la libération des détenus militaires accusés de crimes de sang, cet ancien cadre du régime Gbagbo est formel : ‘’Si on doit parler de réconciliation, les militaires ne sont pas hors. La logique, c’est que si Gbagbo est sorti et qu’il rencontre Ouattara, Dogbo Blé ne devrait pas être en prison. Or, Dogbo Blé qui a exécuté les ordres de Gbagbo qui est en liberté, est en prison’’.

 

Une lecture qui rejoint les arguments invoqués par l’ex président de la république, dont il est, rappelons-le, l’un des filleuls. Pour Laurent Gbagbo qui recevait le 02 Décembre dernier, les populations Akyé, les militaires incriminés et maintenus en détention depuis une dizaine d’années n’ont fait que leur devoir de soldats, ce pourquoi ils étaient payés.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

dogbo blé kkb laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires