Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour de Gbagbo/ Blaise Lasm (Jfpi) : "Ils veulent déterminer la manifestation de notre joie"

Présent à Tiassalé et N’douci (123 km d’Abidjan) dans le cadre de la mobilisation pour le retour de Gbagbo Laurent, Blaise Lasm, secrétaire à l’organisation de la Jeunesse du Front Populaire Ivoirien (JFPI) s’est prononcé sur la polémique relative à un retour triomphal ou en catimini de l’ex-président ivoirien.

« Depuis 10 ans, nos adversaires font de nous ce qu’ils veulent. Ils nous mettent en prison quand ils veulent. Ils nous contraignent à l’exil et au chômage quand ils veulent et ils nous maltraitent comme ils veulent. Ils se prennent donc pour Dieu et là, ils se donnent le droit de contrôler nos humeurs et émotions au point de vouloir déterminer comment nous devons manifester notre joie selon leur bon vouloir. », rappelle Blaise Lasm d’entrée avant de déterminer sa position sur cette polémique.

« Dites-leur qu’ils n’ont rien à ̀ nous dicter. Gbagbo Laurent sera accueilli avec tout le faste, toute la grandeur et toute l’ampleur qu’il mérite. Pour nous, le martyr qu’il a vécu pendant 10 ans suffit à ̀ nous mobiliser et à le célébrer de manière grandiose et historique. », tranche-t-il.

Concernant les craintes des autorités ivoiriennes, le secrétaire à l’organisation de la JFPI rassure sur la discipline et le recours du parti auquel il appartient au verbe en lieu et place de la violence. Toutefois, il dit comprendre ces craintes des adversaires de Laurent Gbagbo. « Quand tu fais tout pour éloigner quelqu’un et que cette personne revient plus grande, plus populaire et charismatique que lorsqu’elle partait, c’est normal que cela te donne des insomnies. », explique-t-il avec des images.

Par-dessus ces images, Blaise Lasm dit prôner la paix et la cohésion pour une nouvelle espérance à la Côte d’Ivoire. Un mouvement irréversible dit-il, dont la mobilisation du 17 Juin 2021 sera le point de départ. Ces meetings de la JFPI à Tiassalé et N’douci ont enregistré les présences des fédéraux JFPI Etueka Brice d’Agboville Commune, Lenz Akou de N’douci, Chawa Adou de Tiassale, Dedji Stephane, Coordonnateur par intérim des Structures Universitaires et de Fleur Esther Ake M’bo, candidate aux législatives 2021 à Agboville.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

blaise lasm jfpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires