Sign in
Download Opera News App

 

 

Coup d'Etat manqué en 2002 : un proche de Soro Guillaume livre les dessous de la rébellion

Dans sa tribune du lundi 29 novembre 2021, Mamadou Traoré, proche collaborateur de l'ancien secrétaire général des forces nouvelles M. Soro Guillaume Kigbafori est revenu sur des détails importants de la rébellion armée en Côte d'Ivoire.


Mamadou Traoré a évoqué sur sa page Facebook un pan important de l'histoire de la Côte d'Ivoire relatif à la rébellion. Le proche de l'ancien secrétaire général des forces nouvelles s'est inspiré du livre de Joachim Beugré qui parle des dessous de la rébellion en Côte d'Ivoire, pour dégager deux faits majeurs: l'histoire du fameux complot de la Mercedes noire et le lancement des opérations.

Comme pour donner du crédit aux propos de l'auteur, Mamadou Traoré va d'abord préciser qu'il s'agit de '' la vraie histoire du fameux complot de la Mercedes noire '' qui est évoquée dans le livre de Joachim Beugré. Aussi va-t-il préciser: << Non ce n'était pas un complot, mais une tentative de coup d'État qui a échoué.

Que s'est-il passé réellement ?

Selon le livre de Joachim Beugré et cautionné par le proche de Soro Guillaume, le sergent Major Ibrahim Coulibaly dit IB, Coulibaly Ousmane ( Ben Laden ), Kone Gaoussou ( Jah Gao ) ... décident depuis Ouagadougou, de renverser Laurent Gbagbo après '' la mascarade électorale de 2000, du charnier de Yopougon et l'exclusion d'Alassane Ouattara des législatives ...'' Leurs camarades militaires à Abidjan devaient commencer les opérations, en attaquant des zones stratégiques, le temps que le groupe de Ouagadougou arrivent en renfort. Tout commence dans la nuit du 07 au 08 janvier 2001 à Abidjan quand le groupe de Ouagadougou met en déroute sur leur passage des douaniers à l'entrée de Niakara qui abandonnent leurs armes et un véhicule de type Mercedes de couleur noire. A Bouaké, ils vont faire face à un sérieux accrochage avec des éléments des forces régulières, et perdent un des leurs dont le corps et mis à l'arrière de la Merdeces noire.

A Abidjan aussi, les choses ne vont pas bien pour leurs compagnons d'armes. Selon le livre de Joachim Beugré, le 08 janvier, vers 11 heures, les loyalistes conduits entre autre par le Général Bomber Denis, le colonel Guiai Bi Poin, le capitaine Appalo Touré, les lieutenant Abehi Noël et Anselme Yapo Seka dit Seka Seka, libèrent tous les sites stratégiques tenus la nuit par les assaillants. En ce moment, le sergent major Ibrahim Coulibaly dit IB décide de replier sur leur base arrière. C'est cet événement qui fût baptisé par la presse de l'opposition '' le complot de la Mercedes noire '', en référence à cette Mercedes noire, la seule berline parmi le colonne de véhicule 4×4 des assaillants venus du nord. Les pages 50 et 52 du livre de Joachim Beugré révèlent que pour certains, c'est Alassane Ouattara, lui-même qui était à bord de cette Mercedes tandis que pour d'autres, c'est IB , le chef des rebelles qui était dans cette Mercedes.

Selon Mamadou Traoré, '' nulle-part dans le coup de décembre 99, de septembre 2000 ni de janvier 2001 , le nom de Soro Guillaume Kigbafori n'apparaît ''. << Et c'est le pauvre Guillaume Soro qui est traité par les partisans de Ouattara de putschiste invétéré >> s'étonne Mamadou Traoré avant d'ajouter : << c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité >>.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires