Sign in
Download Opera News App

 

 

MIDD : des membres réclament le remboursement des précomptes et la démission de Gnogbo Paul

Dans une déclaration pondue par des militants MIDD regroupés au sein d’un groupe baptisé « précomptés abusivement par Gnogbo Paul », l’actuel Secrétaire National du MIDD, des militants réclament leurs précomptes et la démission de la tête de leur mouvement syndical.

« Après un exposé détaillé et très riche d’enseignements sur les circonstances d’un pareil agissement sur une section entière, au mépris des textes en vigueur (article 5 : objet) des échanges eurent lieu », indique la déclaration, avant d’égrener les résolutions suivantes : « le soutien total et indéfectible à notre secrétaire général élu, le camarade Essoh Moise au cours d’une assemblée générale élective, par nous, sa base et qui jusqu’à ce jour n’a fait l’objet d’aucune sanction ; le rejet de la décision de mise sous tutelle de notre section ; la non-reconnaissance du camarade secrétaire régional comme administrateur délégué, même provisoire ; le remboursement sans condition des précomptes abusifs opérés sur le salaire de nos camarades en Mai 2021 par d’autres syndicats tels que le SNEPPCI et le SAEPPCI en complicité avec le MIDD version Gnogbo ; le reversement des précomptes 2021 dû à la section de Koumassi SICOGI ; la non-reconnaissance du camarade Gnogbo Paul comme secrétaire général national du MIDD », réclame  le groupe représenté par les camarades Kodro Kouassi Norbert, Koffi Kan Alexandre, Kouadio Kouassi Félicien, Esso Moise à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire tenue le samedi 27 novembre 2021, au Groupe scolaire Lac.

Dans le même esprit, le groupe des militants précomptés abusivement et/ou mécontents des agissements de Gnogbo Paul, invite tous les militants et militantes à la signature d’une pétition pour la suspension des précomptes à la source pour l’année 2022 ; elle invite également toutes les sections sœurs des secrétaires généraux demis sur toute l’étendue du territoire national à s’inscrire dans cet élan de protestation en vue de la restauration du MIDD, « notre seul instrument de lutte », ont-ils lancé l’appel.

Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette Assemblée générale Extraordinaire : la suspension du camarade secrétaire général de la section de Koumassi SICOGI, Essoh Moise ; la mise sous tutelle de la section de Koumassi SICOGI.

 

 

Content created and supplied by: Manizan (via Opera News )

. midd

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires