Sign in
Download Opera News App

 

 

Crise à l’Enseignement Supérieur : la Tunisie doit inspirer la Côte d'Ivoire

Ce qui arrive à la Tunisie aujourd'hui arrivera à la Côte d'Ivoire si les autorités ne prennent pas le taureau par les cornes. En effet, la Tunisie avait vécu une grave crise au ministère de l’Enseignement Supérieur qui avait suscité la prise d’un décret exceptionnel d’intégration de 2000 docteurs à l’époque. 

M. Adama Diawara, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Quelques années plus tard, ce sont 2014 enseignants du supérieur qui ont démissionné des universités tunisiennes pour l’extérieur. Selon la fédération générale de l’enseignement supérieur de la Tunisie, "1811 d'entre eux ont un rang variant entre maître-assistant, maître de conférences et professeur d’enseignement supérieur".

Docteurs en chômage exprimant leur mécontentement à Abidjan.

Ces raisons mentionnées plus haut ont entraîné l’annonce hier 04 octobre 2022, du recrutement de 1100 assistants universitaires. Il permettra de combler les postes vacants provoqué par le départ d’environ 2000 professeurs universitaires à l’étranger. De plus en plus, pour le média Universnews, "la profession d’enseignement supérieur et de recherche n’est plus attractive pour les jeunes, et ses conditions n’encouragent plus à l’abnégation et à la stabilité". 

Un schéma très similaire à celui de la Côte d’Ivoire en matière de politique de l’enseignement supérieur. C'est d’ailleurs pour cette raison que l’exemple de la Tunisie devrait inspier la Côte d'Ivoire.


FatouDeMam

Content created and supplied by: FatouDeMam (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires