Sign in
Download Opera News App

 

 

Accusée de détournement, la chef de cabinet du ministre Nabagné se dit surprise et lance un défi

L'accusée principale dans l'affaire de détournement de la bagatelle somme de 20 millions au ministère de la construction, Madame Salimata Dembelé Diarra a apporté un démenti en lançant un défis à quiconque d'apporter un seul élément de preuve.


L'affaire fait grand bruit depuis des jours en Côte d'Ivoire. La chef de cabinet du ministre de la construction , du logement et de l'urbanisme Bruno Nabagné Koné est accusée de détournement de 20 000 000 Fcfa utilisée pour les besoins de la fête de la tabaski du ministre lui-même. Dans la soirée du mercredi 05 août 2021, Madame Dao Salamata est sortie de son silence pour apporter un démenti. Elle se dit particulièrement surprise d'apprendre sur les réseaux sociaux et dans la presse, une telle accusation émanant d'anciens agents du Ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, se réclamant du Syndicat Libre des Agents de la Construction et du Syndicat National des Agents du Ministère de la Construction. 

<< Au regard de cette accusation grave et fallacieuse qui porte atteinte à mon honorabilité et à mon intégrité et dont le seul but est de ternir mon image, je voudrais rassurer les uns et les autres que je ne suis ni de près ni de loin concernée par cette affaire qui n'existe d'ailleurs que dans l'esprit de leurs auteurs >> a-t-elle dit sur la page facebook officielle du ministère de la construction, du logement et de l'urbanisme, mettant quiconque au défi, y compris les auteurs de cette machination, d'apporter ne serait-ce qu'un début de preuve. 

Pour terminer, la chef de cabinet du ministre Bruno Nabagné Koné a dit avoir saisi ses avocats aux fins de déposer une plainte devant les juridictions compétentes contre les instigateurs de ces '' allégations ''.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

bruno nabagné côte d'ivoire diarra madame dao salamata

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires