Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali/politique: après l'Iman Dicko, un autre religieux fait entendre sa voix

Le très célèbre Iman Dicko est un personnage religieux très ancré dans la politique malienne. Donnant son avis à haute voix, haranguant les foules, l'Iman Dicko n'est plus à présenter. Après avoir soutenu le président Ibrahim Boubacar Keïta lors des élections de 2013, il est passé dans l'opposition en 2017. Selon wikipédia, il a parrainé, en 2019 et 2020, plusieurs manifestations importantes contre le président Keïta qui a chuté par la suite.

Aujourd'hui, un autre Iman fait entendre sa voix audiblement. Il s'agit du Chef des hamallistes, Mohamed Ould Checkne, dit « Bouye ». Depuis quelques mois, cet imam demande que l’élection présidentielle de février 2022 soit repoussée.

Selon Jeune Afrique qui lui a consacré un article, Mohamed Ould Checkne, dit « Bouye » est une figure importante de l’islam en Afrique de l’Ouest. Il a fondé le hamallisme, un mouvement d'obédience tidjani dont le berceau est Niro du Sahel, dans la région de Kayes, à l'ouest du Mali.

Pour rappel après le double coup d'État qui a porté Assimi Goïta au "trône", un calendrier électoral très serré doit être respecté en vue du transfert du pouvoir aux civilx. La transition malienne semble ne pas pouvoir tenir ce calendrier. Depuis lors des voix s'élèvent pour que cette date soit repoussée. Et même le premier ministre malien semble favorable à cette pensée.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires