Sign in
Download Opera News App

 

 

Après la mise en garde du Nigéria à Ouattara et Condé, un diplomate Américain réagit

La prise de position, ce Lundi 07 Septembre du Président Nigérian, Muhammadu Buhari, sur la question des 3èmes mandats des dirigeants Ivoirien, Alassane Ouattara et Guinéen, Alpha Condé, continue de susciter des vagues au niveau international.

Dans un post publié sur le compte Twitter de son porte-parole, Garba Shehu, le successeur de Goodluck Jonathan mettant en garde les dirigeants Ouest-Africains, à qui il demandait ‘’de cesser d’allonger leurs mandats’’, estimant que ‘’cela devient une source de trouble’’.

Des propos indirectement adressés aux présidents Ivoirien et Guinéen, et qui n’ont pas manqué de faire réagir le diplomate Américain, Herman Jay Cohen, ex sous-secrétaire d’état aux affaires Africaines, qui notait, ce Mardi 08 Septembre sur son compte Twitter : ‘’L’exigence du président du Nigéria, Buhari, que les chefs d’états Ouest-Africains adhèrent au principe de limitation à deux mandats, rend effectivement illégitime les efforts actuels de Ouattara en Côte d’Ivoire et de Condé en Guinée, d’être candidats à des troisièmes mandats’’.  

Un coup de semonce de plus, qui vient s’ajouter aux multiples dénonciations des projets politiques des chefs d’états sortants de Guinée-Conakry et de Côte d’Ivoire, de briguer chacun un 3ème mandat dans son pays, invoquant des modifications constitutionnelles qui remettent, arguent-t-ils, les compteurs à zéro.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Alassane Ouattara Alpha Condé Ivoirien Muhammadu Buhari Ouest

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires