Sign in
Download Opera News App

 

 

Après avoir exhorté Soro à rallier le PDCI/ R. Banchi dévoile enfin le message caché envoyé à Bédié

(Le président Henri Konan Bédié et l'ancien Premier ministre Guillaume Soro main dans main, lors d'une visite du premier responsable de GPS à Daoukro/photo archives)

Depuis quelques jours, la situation dans laquelle se retrouvent l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro et ses proches n’est point enviable. Ils ont été condamnés à de lourdes peines par la justice ivoirienne. L’ex-allié du président Alassane Ouattara a écopé d’une prison à perpétuité, et leur mouvement politique Générations et peuples solitaires (GPS) dissout.

De ce fait, GPS ne devrait plus entreprendre d’activité. Ainsi, les militants et sympathisants de ce mouvement présidé par l’ancien Premier ministre sont mis en « chômage » contre leur gré.

Face à cette situation, le ministre Roger Banchi, un proche et fidèle compagnon de Soro a trouvé une solution intermédiaire qui serait selon lui, l’idéale, qu’il a proposée à son leader. Une parade qui leur permettrait de sauver la face un tant soit peu.

« Je recherche activement le Président Guillaume Soro Kigbafori pour lui proposer la solution idéale, après la dissolution inique, mais forcément temporaire de notre mouvement politique en Côte d’Ivoire. Drapeau de la Côte d’Ivoire, que nous allions tous nous encarter au Glorieux PDCI du président Henri Konan Bédié », a-t-il souhaité.

« Le RHDP et nous, n’avons plus rien à nous dire », a-t-il martelé sur son compte Twitter, dans un autre message.

48 heures après avoir fait cette proposition à Guillaume, l’ancien ministre des Petites et moyennes entreprises (Pme) sous le règne du président Laurent Gbagbo, fait en quelque sorte une marche arrière et explique ses dires, en dévoilant le message inhérent à son assertion.

A en croire son tweet à cet effet, son message fait allusion à toute l’affection qu’il a pour le sphinx de Daoukro, tout en invitant les membres de GPS à plus de réflexion.

 « Lorsque je propose d’une façon niaise, que nous tous au GPS, allions nous encarter au PDCI, ce n’est pas que je crois être suivi en ce sens par le Che Bogota (Guillaume Soro, ndlr). C’est d’abord un message renouvelé d’amour au président Henri Konan Bédié, et ensuite, pour dilater l’esprit de nos militants, visage rigolard avec des yeux rieurs », a-t-il expliqué.

Y.K

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

guillaume soro henri konan bédié

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires