Sign in
Download Opera News App

 

 

« Aucun leader d'organisation n'est plus apte à diriger la Côte d'Ivoire qu'un SG de la FESCI »

La Côte d'Ivoire, est un pays à la recherche de son rythme de croisière depuis un certain moment. Et si sa présidence reste un post difficile à occuper vu les attentes des ivoiriens, Saint-Clair Allah pense connaître le bon dirigeant pour ce pays.

Après la mort du Président Félix Houphouët-Boigny, la Côte d'Ivoire a connu que quatre Chefs d'État aujourd'hui pris tous par l'âge même si un d'entre eux vient juste d'entamer un nouveau mandat de 5 ans. Cependant, ils partira tôt ou tard comme Félix Houphouët-Boigny car rien n'est éternel. Mais après ce départ, qui pour prendre le flambeau d'une nation comme la Côte d'Ivoire pour la diriger de la plus belle des manières ? C'est à cette question que monsieur Saint-Clair Allah, SG de la FESCI ( Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire, ndlr) a donné une réponse.


Dans un entretien accordé aux confrères du média l'Avenir lors du 31ème anniversaire de la FESCI, le Secrétaire Général dudit syndicat, Saint-Clair Allah connu sous le sobriquet de Makélélé a abordé de nombreux sujets que la FESCI a fait face durant ces dernières années comme la prise de partie du mouvement dans les affaires politiques, les COGES et beaucoup d'autres choses. Cependant, le sujet qui a plus interpellé est celui de la bonne gouvernance de la Côte d'Ivoire. En effet, interrogé par les journalistes s'il pense qu'un membre de son mouvement, la FESCI, est capable de diriger un jour la Côte d'Ivoire. Et pour répondre à cette question, Saint-Clair n'est pas passé par mille chemin. Il a été catégorique concernant sa réponse. « Aucun leader d'organisation n'est plus apte à diriger la Côte d'Ivoire qu'un Secrétaire Général de la FESCI », a-t-il déclaré.


À cette occasion, si l'on peut se fier où doit se fier aux dires de monsieur Saint-Clair Allah, le patron incontestable de ce mouvement estudiantin qui naquit dans les années 1990 pour lutter contre les injustices subites par les étudiants en milieu universitaire, Charles Blé Goudé, ancien ministre et acteur sur la scène politique ivoirienne et son ancien camarade Guillaume Soro, ex Premier Ministre et Président de l'Assemblée Nationale ivoirienne, sont les plus aptes aujourd'hui à diriger la Côte d'Ivoire après s'être passés par cette école de conviction et l'expérience acquise durant ces dernières années aux côtés des gens comme Laurent Gbagbo ou Alassane Ouattara.


Cependant, pour atteindre cet objectif, ces personnes, connues par leur facilité de convaincre, d'arranger et de mobiliser, ont encore du pain sur la planche. Cependant, rien n'est impossible, seul le temps compte.

Content created and supplied by: Balamba (via Opera News )

côte d'ivoire fesci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires