Sign in
Download Opera News App

 

 

Vagondo et les préfets s'expliquent : "Nous nous sommes parlé, nous nous sommes bien compris"

Le ministre Diomandé Vagondo, ministre de la Sécurité, assurant l’intérim du ministère de l’Administration du territoire, depuis le décès brutal du ministre Sidiki Diakité, est allé à la rencontre des préfets de régions et département en fonction, à Yamoussoukro.

Une explication intra-muros qui s'est déroulée à huis clos à l’hôtel Parlementaire de Yamoussoukro. Les 108 préfets de départements et régions ont échangé avec le ministre de la Sécurité et de la protection civile, hier vendredi 20 novembre 2020.

A l'issue du discours de bienvenue du représentant du District autonome de Yamoussoukro et de celui du Directeur général de l’Administration du territoire, Ibrahima Bayo, les journalistes furent priés de sortir de la salle.

Dans son intervention, avant que les journalistes ne sortent, Ibrahima Bayo a situé l’enjeu de la rencontre. A savoir que le ministre est venu solliciter le soutien sans faille du corps préfectoral pour éteindre les foyers de tension, dans le pays, suite à la réélection jugée controversée par l'opposition, du président Alassane Ouattara.

« C’est le lieu, pour moi, de rappeler qu’à l’échelon de leur circonscription respective, nombreux sont nos collègues, qui, à l’occasion de l’élection du 31 octobre 2020, ont été mis à rude épreuve.", a déclaré Bayo.

Se basant sur les rapports des préfets, il a indiqué que "de l’exploitation des différents rapports, un constat s’impose : la majorité des populations de notre pays, au regard des crises passées de 99, 2020 et 2010, ne veulent plus revivre les expériences douloureuses des crises sociopolitiques".

Précisant que cela était une réalité, "quelle que soit leur appartenance politique. Leur aspiration est de vivre dans un environnement de paix et stabilité".

De son côté, à l'issue du conclave qui a duré deux heures de temps, le Général et ministre Diomandé Vagondo, s'est adressé à la presse.

"Nous nous sommes parlé, nous nous sommes bien compris ; les préfets aujourd’hui sont galvanisés pour se remettre au travail ; travail qu’ils n’ont d’ailleurs jamais arrêté. Mais ils m’ont rassuré qu’ils repartent chacun à son poste pour assurer la continuité du service de l’Etat" a déclaré Vagondo.

Content created and supplied by: Amoindoua (via Opera News )

alassane ouattara ibrahima bayo sidiki diakité vagondo yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires