Sign in
Download Opera News App

 

 

Lutte contre le racket : il faut un deuxième Ange Kessi à la Côte d'Ivoire

Le traqueur d’indélicats hommes en tenues. Ainsi a-t-on surnommé le procureur de notre armée, Ange Kessi Kouamé n'est plus à présenter. Et il a en horreur le racket sous toutes ses formes. Hier sur les réseaux sociaux notamment opéra news, un contributeur titrait :

En réalité le commissaire a des méthodes propres à lui pour faire la "chasse" aux indélicats qui se livrent au racket. Souvent en véhicule banalisé, il fait son métier. Et ça paie puisque plusieurs agents des forces de l'ordre ont déjà été pris en flagrant délit de "dépouillement" d'honnêtes citoyens. Des procès ont même déjà eu lieu. Et le procureur militaire est tellement assidu et intraitable face au racket qu'on se dit qu'il faut un deuxième Ange Kessi à la Côte d'Ivoire.

Et c'est de bonne guerre car selon les institutions financières internationales, le racket fait perdre chaque année des sommes ahurissantes aux economies africaines. Nous pensons qu'il faut reconnaitre l'intégrité de ce militaire au service de la loi. Vivement que d'autres travailleurs s'illustrent de la sorte car le pays a besoin de valeureux hommes pour son ascension.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires