Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique : les jeunes libéraux de Côte d’Ivoire à l’école de Dr Hakima El Haite

La présidente de l’Internationale libérale était l’invitée de l’Organisation des jeunes libéraux de Côte d’Ivoire (Ojlci). Occasion d’échanges, mais surtout d’apprentissage pour ces jeunes des valeurs libérales la rencontre a eu lieu, le dimanche 2' octobre à Cocody-Palméraie.Photo de groupe des jeunes libéraux de Côte d'Ivoire autour de leur hôte

Le Dr Hakima El Haite estime que le mouvement libéral souffre d’un lourd préjugé. Celui de la confusion avec le capitalisme mercantiliste. A l’en croire, le mouvement libéral défend plutôt des valeurs, comme liberté de pensée, le droit des femmes d’entreprendre et d’être propriétaires, surtout en matière du foncier. Le droit à l’éducation pour tous. Pour la présidente de l’Internationale libérale, les grands acquis démocratiques sont le fait des libéraux.

Le Dr El Haite a soutenu par ailleurs que ce mouvement lutte pour l’avènement de la démocratie dans le monde dont l’une des manifestations est la séparation des pouvoirs.Le Dr Hakima El Haite invite tous les jeunes africains à prendre leur destin en mains (Photos: T. Sinzé

Dans les échanges, l’ancien ministre de l’Environnement du Maroc a conseillé les jeunes à prendre confiance en eux-mêmes et de s’investir dans leur avenir, sans forcément attendre qu’une aide providentielle leur tombe du ciel. Elle a pris son propre exemple pour expliquer que c’est à force de travail et d’abnégation qu’elle a pu réaliser ses rêves et surtout, c’est à force d’audace qu’elle a pu se faire élire comme première femme et premier président de l’internationale libérale du continent africain.

Le Dr El Haite sur sa lancée a fait comprendre que l’Afrique regorge de richesses et a des potentialités à nulle autre pareille. C’est le cas par exemple des terres arables inexploitées dont le continent noire possède plus de 65%. Aussi, plaide-t-elle pour que ces terres cultivables ne soient pas bradées à des intérêts étrangers et afin que ce soient les Africaine eux-mêmes qui les mettent en valeur. De sorte à se nourrir eux-mêmes et à nourrir le reste de l’humanité dans les années à venir.Idriss Ouattara (au milieu) a réussi un bon coup en invitant la présidente de l'Internationale libérale

La ruée la jeunesse africaine vers l’Europe a également fait l’objet des préoccupations de la présidente de l’Internationale libérale. Elle estime que si les Africains se mettent au travail et exploitent leurs immenses potentialités, c’est à une inversion du mouvement migratoire que l’on assistera. Ce sont les autres peuples qui viendraient en Afrique pour chercher refuge et bien-être.

Le seul regret de cette rencontre enrichissante est que le Dr El Haite ne se soit pas prononcée sur le recul actuel de la démocratie dans pratiquement tous les pays africains. Le symbole le plus fort de ce recul est le traficotage des Constitutions pour imposer les 3e mandat et son revers, la résurgence des coups de forces militaires.Les jeunes libéraux ont été instruits de l'expérience du Dr Haite

Notons que l'Ojlci a été mis en place en novembre 1988, son premier président est l'actuel ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré. Le président actuel est Idriss Ouattara.

Théodore Sinzé

 

 

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

Côte d'Ivoire Dr Hakima Internationale libérale

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires