Sign in
Download Opera News App

 

 

REPORTAGE/Après dix ans d'exil :Accueil triomphal pour Katinan à Katiola

Katiola, Angolokaha, Timorokaha, Niakara, Harikokaha. Ces localités de la région du Hambol ont célébré avec faste, ce samedi 14 août, le retour de leur digne et illustre fils Justin Koné Katinan. Il était arrivé le 30 avril dernier à Abidjan, mais n'avait toujours pas effectué de déplacement pour voir ses parents à Katiola.


Le Vice-président de l'ex-Fpi et porte-parole du président Laurent Gbagbo accompagné donc d'une forte délégation comprenant entre autres Hubert Oulaye, Damana Adia Pickass, Soro Seydou dit Soro Coton dépêché par Issa Malick pour le représenter, la Fédérale Offpi de Facobly, et des responsables locaux de l'ex-Fpi à savoir des Fédéraux et secrétaires de section, a foulé pour la première fois depuis dix ans, la terre de ses ancêtres, Katiola, précisément Niakara où plus précis encore Arikokaha son village natal où l'attendait une foule compacte et joyeuse.

<< Katinan gbaklo. Katinan gbatanla. Prêt pour la réconciliation et la paix>> . Tel est le message floqué sur les t-shirts à l'effigie du président Laurent Gbagbo. En route pour son village, Justin Koné Katinan a marqué un arrêt dans le village de Angolokaha. Pour y saluer le chef de terre Traoré Gbocho. Mais pourquoi le porte-parole du président Laurent Gbagbo a-t-il tenu à s'arrêter à Angolokaha pour saluer le vieux sage Traoré Gbocho ?


Retrouvailles entre Katinan et le vieux prophète d'Angolokaha

(Photo 1: Accolade de Katinan et le vieux Traoré Gbocho)

<< C'est mon ami, on a une relation particulière. Le vieux m'a dit, la bataille va être dure, vous allez connaître des moments difficiles, mais que mon patron et moi nous allons vaincre l'adversité. Il m'a remis quelque chose, ce n'est rien du tout, c'était pour servir de témoin de ce qu'il m'a dit. Je ne sais pas ce qu'il avait vu à cette époque pour qu'il me dise ces paroles. Mais voilà que nous sommes de retour mon patron et moi. C'est pourquoi je suis venu le voir pour le saluer.>>

A entendre cette déclaration du ministre Katinan, le vieux chef de terre d'Angolokaha a été très touché. Très sûr de lui, il a adressé ce message très énigmatique à son ami. << Vous étiez couchés sur une natte. Maintenant c'est sur un lit que vous allez vous coucher. Vas en paix et transmets mes salutations à ton patron.>> A déclaré le vieux Traoré Gbocho en accompagnant ces propos de libations.


Étape de Timorokaha

(Photo de balafonnistes)

C'est véritablement à Timorokaha que le ministre Justin Koné Katinan va faire son premier bain de foule. Tout le village est sorti pour accueillir le fils parti en exil et revenu sain et sauf auprès des siens. Les balafonnistes et les chanteuses ont rivalisé d'habileté. Le groupe balafonniste de Timorokaha a accueilli Katinan en chantant l'hymne national l'Abidjanaise. Le ministre et sa délégation ont été ensuite conduits à la place du village pour les échanges de nouvelles. << Dix ans d'absence mais dix ans de présence dans nos cœurs, nous les habitants>>. A dit le porte parole des populations d'Angolokaha et Timorokaha, avant d'annoncer les présents offerts par les villageois. Une pintade, dix litres de miel bio et un bélier.

Après avoir pris congé des populations de Timorokaha, le ministre Koné Katinan est allé faire ses civilités au conseil municipal de Niakara. Sur le parvis de la mairie de la petite bourgade, l'attendaient déjà le maire et quelques conseillers municipaux.

C'est le Fédéral Fpi de Niakara qui a donné les nouvelles du côté de la délégation du ministre Koné Katinan. Démarche empreinte de courtoisie que le premier magistrat de la ville a très appréciée. << Nous sommes très heureux que le ministre soit revenu au pays. Nous disons merci au ministre de nous rendre visite. Notre jolie est immense lorsque nous avons appris que le ministre venait nous rendre visite. Soyez les bienvenus à Niakara et que Dieu vous accompagne partout chez vous. >> A déclaré Koné Pierre le maire de Niakara.

C'est sur ces mots que la délégation du ministre Katinan a pris congé du conseil municipal pour aller rendre visite au chef de village de Niakara. Le chef Koné Klénan entouré de tous ses notables attendaient déjà dans sa cour le fils prodigue et la délégation qui l'accompagne.

Haity

Envoyé spécial à Niakara

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

hambol justin koné katinan laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires