Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire troisième mandat: le président Alpha Condé suit-il les traces d'Alassane Ouattara?

Les premières manifestations contre la modification de la constitution permettant à Alpha Condé de briguer un autre mandat, a fait plus de 10 morts en Guinée selon certains bilans. Mais le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), compte maintenir la pression. Il annonce de nouvelles mobilisations contre la nouvelle candidature du Chef de l’Etat sortant.

L’histoire ressemble étrangement à celle de la Côte d’Ivoire où l’opposition conteste depuis plusieurs jours la nouvelle candidature d’Alassane Ouattara, le Chef de l’Etat, alors qu’il avait promis quitter la vie politique ivoirienne. Alpha Condé, le président sortant guinéen, sera lui aussi candidat à sa propre succession. Une annonce déjà source de tension dans le pays avec ce communiqué du FNDC.

C’est une « décision outrageuse et conflictogène » dont « l’annonce poltronne faite par voie de presse au lieu d’une déclaration solennelle ou personnelle du principal concerné confirme la peur, le manque total de courage et l’irresponsabilité d’Alpha Condé qui semble prendre la mesure de la colère et de la déception du peuple face à son mensonge et sa trahison qui ne peuvent rester impunis. Cette candidature anticonstitutionnelle d’Alpha Condé à un troisième mandat qui est le résultat de l’échec lamentable de ses dix années de gouvernance pourrait sans doute conduire la Guinée au chaos et à la désolation », fait savoir la coalition constituée d’organisations de la société civile et de partis politiques membres de l’opposition.

Le FNDC appelle à de nouvelles manifestations dans le pays pour faire barrage à la candidature d’Alpha Condé, le président de 82 ans. Les élections présidentielles dans le pays sont prévues le 18 octobre prochain.

Content created and supplied by: BeryNews (via Opera News )

Alassane Ouattara Alpha Condé FNDC Guinée

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires