Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : les trois principes inhérents à la fonction de chef de village

Depuis toujours, les chefs de village ont joué un rôle important dans l'administration de la société au niveau local en Côte d'Ivoire. Une loi a même été votée instituant la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire, une manière de formaliser et de valoriser cette fonction de chef dans nos localités. En général, en fonction des régions, des us et coutumes, les critères pour accéder à la fonction de chef de village diffèrent. Mais dans les principes inhérents aux fonctions et responsabilités de chef de village, les choses semblent être uniformes. C'est alors que l'ex-secrétaire d'Etat aux droits de l'homme Aimée ZEBEYOUX, lors de l'investiture d'un chef de village a dévoilé les principes en question sur le site du secrétariat d'État droitdelhomme.gouv.ci. Ainsi, selon elle:

- Être chef, c’est d’abord et avant tout accompagner dans sa mission l’Etat représenté dans la localité par les Préfets et Sous-Préfets ;

- Être chef, c’est ensuite, porter l’étendard de la promotion de la paix, du développement et de la cohésion sociale ;

- Être chef, c’est enfin, ‘‘servir et non se servir’’.

La fonction de chef de village pour être accomplie efficacement doit donc respecter ces trois principes fondamentaux. Mais est-ce vraiment le cas dans nos villages ? La question reste posée.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires