Sign in
Download Opera News App

 

 

20 ans de l'UDPCI : Mabri plaide pour la réhabilitation de Robert Guéï et lance un appel à Ouattara

L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI, parti politique de Dr Albert Mabri Toikeuse a célébré hier, samedi 27 novembre 2021, ses 20 ans d'existence, au Golf Hôtel, sis dans commune de Cocody. Au cours de cérémonie, le président du conseil régional du Tonkpi n'a pas manqué l'occasion de plaider pour la réhabilitation de feu le général Roger Guéï, fondateur de l'UDPCI, qui, selon lui, a été la plus grande victime de la guerre que la Côte d'Ivoire a connue et une victime innocente qui continue d'être pleurée.

Aussi, le président de l'UDPCI a invité le président de la République, Alassane Ouattara à créer les conditions nécessaires pour un dialogue politique qu'il souhaite inclusif. Dialogue politique pour lequel il a exprimé sa disponibilité et celle de son parti à prendre place dans ledit processus. « J'invite conséquemment et solennellement le chef de l'État à créer les conditions politiques d'un dialogue inclusif pourvoyeur de quiétude pour notre communauté nationale », a-t-il lancé.

Après avoir appelé ses militants à renforcer leurs liens, il les a appelé à se tenir prêts et mobilisés pour les prochaines élections en Côte d'Ivoire dont la présidentielle de 2025. « 20 ans après sa création, le temps est venu pour l'UDPCI de gouverner autrement notre pays. Toute chose qui fait de notre future candidature, une alternative future pour la Côte d'Ivoire avec les valeurs de paix ».

Plusieurs partis politiques ont pris part à cette célébration dont le Front Populaire Ivoirien (FPI) de Pascal Affi N'guessan, le congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples de Charles Blé Goudé, de la société civile, Pulchérie Édith Gbalet, de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

alassane ouattara albert mabri toikeuse côte d'ivoire udpci robert guéï roger guéï

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires