Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique: L'éligibilité du président Laurent Gbagbo pour la présidentielle de 2025 demeure possible

La rencontre symbolique entre le Président SEM Allassane Ouattara et ses prédécesseurs les Présidents Henri Konan Bedié et Laurent Gbagbo au Palais présidentiel d'Abidjan le 14 juillet 2022 a été un grand part ouvrant la voie à la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, comme de nombreux acteurs politiques et sociaux l'ont martelés.

Le cadre de cette rencontre était de renforcer le dialogue politique et devait servir à faire avancer la réconciliation après les crises de 2010-2011 puis 2020, mais également préparer les prochains scrutins de 2023 jusqu’à la présidentielle de 2025.

Mais, une partie de la population ivoirienne craint que cette audience présidentielle entre les trois piliers de la vie politique ivoirienne ne soit justement trop politique et n’aborde finalement pas certaines questions pourtant fondamentales pour une réconciliation durable.


Suite au message à la Nation du Président SEM Allassane Ouattara, le 6 août 2022, l'opposition précisément celle de la partie du Président Laurent Gbagbo a montré son indignation suite à la Grâce présidentielle accordée par le Chef de l'Etat, vociferant que leur mentor était acquitté et qu'une amnistie était l'acte le mieux partagé.

Le Porte parole du PPA-CI, Koné Katina a donné un point de presse suite à l'absence du Président Laurent Gbagbo, invité au défilé à Yamoussoukro le 7 août 2022 par le Chef de l'Etat. Il a révélé que : << Le président Laurent Gbagbo ne pouvait pas se rendre à Yamoussoukro; car il était difficile pour lui d'aller assister à ce défilé des soldats sachant que les soldats qui ont servi sous son ordre, sont encore en prison>>. Un message de taille qui vient donner raison aux plus pessimistes qui voyaient en cette rencontre du 14 juillet entre les trois grands de la scène ivoirienne, un scénario de déjà vu.

Pis, Mr Koné Katina se réjouit de l'acte du Président Allassane Ouattara en rajoutant que : << La grâce présidentielle est un pas; mais ce que nous attendons c'est l'amnemstie. Je pense que le Président Alassane Ouattara le comprendra>>. Ce message teinté d'optimisme montre dans le fond que tout est possible avec de nouvelles médiations. En espérant que cette amnistie voulue leur soit accordée pour permettre l'éligibilité du Président Laurent Gbagbo à la présidentielle de 2025. Tout porte à croire que les prochaines rencontres entre les trois acteurs politiques ivoiriennes, comme l'a si bien mentionné le Chef de l'Etat de se revoir de temps à autre pourront être le gage d'un apaisement définitif du climat social.

Content created and supplied by: Marco-Ibara (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires