Sign in
Download Opera News App

 

 

Examen blanc Cm2: Un enseignant fait une sortie et se fait ‘’lyncher’’ par ses collègues

 Image d'illustration


C’est aujourd’hui les élèves du Cm2 ont composé pour l’examen blanc sur le plan national. Mais un fait a marqué plus d’un sur la toile à propos de cet examen blanc. C’est la sortie d’un internaute visiblement instituteur puisqu’il s’exprimait sur la plate forme des instituteurs dénommée ‘’sursaut des instituteurs’’.« Dans ma circonscription, on m'a écarté de la surveillance des différents examens et cela dure plusieurs années. Les raisons sont simplement que j'y vais pour m'opposer à la tricherie. Il faut dire que je me suis montré intraitable devant toutes les tentatives de fraude. Un directeur d’école de surcroît se présente dans ma salle avec le corrigé de l'épreuve de mathématiques plus un billet de 1000f et me demande d'aider son cas. J'ai décliné l'offre avec tout le respect que j'avais pour lui. Avant de quitter ma salle, il a preféré des menaces selon lesquelles je serais trop jeune dans un monde trop vieux. Et depuis lors, je n'ai plus été coopté pour surveiller un examen du CEPE. J'invite à cet effet Madame le ministre à se pencher sur cette situation qui fait couler trop de billets de banque dans les centres d'examen et qui ont pour résultat les élèves qui ne savent ni lire ni écrire au collège», a-t-il accusé. Sans même attendre la réaction de ce directeur, ses collègues en commentaire n’ont pas été tendres avec lui. 

« Loin de prendre position de quoi que se soit mais quand je vois de telles publications, plusieurs questions me viennent en tête ! Tous les administrateurs de ce groupe sont-ils vraiment enseignants ? Alors si oui pourquoi permettre ces genres de publications qui, pour moi ne nous aident pas forcément ! (…) Le ministère de l'éducation nationale est composé de plusieurs structures, alors pour un sujet aussi important pourquoi ne pas essayer de régler ça en interne avec ton conseiller ou inspecteur puis venir mettre sur le net ? J'espère que si le ministre t'interpelle tu pourras dénoncer tes collègues en question ? On se comporte comme des gamins après quand ça tourne au pire, on appelle à la solidarité ! Arrêtons. Un peu ! Ce n'est pas digne d'un enseignant ! La sagesse doit nous incarner ! »,a-t-il fait savoir.

 Et un autre d’ajouter « Depuis qu'ils ont entendu le discours de la bonne dame, on peut plus respirer. Chacun vient s'étaler. Pardonnez passer à autre chose. Ce n’est pas aujourd'hui qu'on t'a enlevé de la surveillance. Pourquoi c'est seulement maintenant tu viens en parler ».

Narco

Content created and supplied by: narco (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires