Sign in
Download Opera News App

 

 

Blé Goudé et le COJEP : quel avenir politique ?

Figure incontournable du paysage politique ivoirien entre 2000 et 2010, Blé Goudé faisait partie des jeunes loups appelés à occuper le devant de la scène dans le renouvellement générationnel. Son bail à la Cour Pénale Internationale (CPI) aura freiné son ascension et il est de plus en plus difficile de se prononcer sur la suite qu’il donnera à sa carrière.

Rupture avec Gbagbo et le PPA-CI ?

Depuis leur acquittement, nombreux sont les observateurs qui ont été surpris par l’absence de rencontres entre Gbagbo et "son fils" Blé. Si certains attribuaient cela à des restrictions imposées par la CPI, d’autres y voyaient plutôt de l’eau dans le gaz. Et le fait que son nom n’ait presque jamais été mentionné par Gbagbo depuis son retour au pays aura fini par convaincre les défenseurs de la thèse de la rupture.

Un accord avec le RHDP pour faciliter son retour ?

Depuis un moment déjà (du vivant du 1er Ministre Hamed Bakayoko), la rumeur faisait état de rencontres entre les émissaires du président du COJEP et ceux du pouvoir afin de rapprocher les deux parties. Et la récente visite de l’ambassadeur Claude Sahi Soumahoro, Chef de Cabinet du Président Ouattara à Blé Goudé a ravivé les spéculations. On y verrait une tentative d’accord pour faciliter l’obtention de son passeport. Si tel était le cas, quelle serait la contrepartie de Gbapê ? Pourrait-on revoir le Blé Goudé percutant face au pouvoir ?  

Un retour en tant que président du COJEP ?

Depuis son acquittement, le président du Congrès panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP) a repris les activités politiques. Son retour au pays, bloqué pour cause de passeport, semble en train de se décanter. Dans une vidéo publiée ce jour sur les réseaux sociaux, l’ex-leader de la galaxie patriotique anime un séminaire de travail à l’endroit de son cabinet. On y voit un Blé Goudé déterminé à jouer sa partition dans la politique. Et cette fois-ci, pas en tant que soutien de qui que ce soit. C’est d’ailleurs pour cela qu’il tient à se démarquer de ses anciens compagnons : « nous n'avons jamais gouverné. On n'a soutenu des gouvernements. On a tellement été zélé dans notre soutien que les gens nous ont confondu aux gouvernants eux-mêmes ». Blé Goudé entend ainsi se présenter comme une alternative nouvelle à qui il ne faudrait pas tenir rigueur de la gestion du FPI.

Les joutes électorales cristallisent plus que jamais les acteurs politiques. Et chacun affûte plus que jamais ses armes.

Content created and supplied by: Donald_TK (via Opera News )

Blé Goudé CPI Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires