Sign in
Download Opera News App

 

 

Situation tendue au Burkina/ Des régiments fidèles à Damiba ripostent, Des revélétations

De sources sur place dans la capitale burkinabé, des tirs étaient entendus en fin de matinée, le samedi 1er octobre 2022, au lendemain de la déclaration de Ibrahim Traoré qui s'était présenté comme l'homme fort du Burkina Faso en destituant le chef de l'Etat, Paul-Henri Sandaogo Damida

Nos sources révèlent que suite à une réunion qui a eu lieu en fin d'après-midi du 30 septembre 2022, entre les responsables des mutins, c'est à dire Ibrahim TRAORE et la hiérarchie ( tous les chefs de corps), une solution a été trouvée pour être encore plus efficace sur le terrain pour lutter efficacement contre le terrorisme. Au sortir de cette réunion, Ibrahim TRAORE et Meda ont tout deux, obtenu des nouvelles orientations, c'est à dire des nominations pour mieux exprimer leurs côtés guerriers dans la lutte contre les terroristes. 

Trahison  


Tous les chefs de corps, les généraux ont condamné l'idée d'un coup d'État et tous sont contre une question de transition. Le gouvernement devrait être dissous, y compris d'autres organes liés à la transition. Aussi, plusieurs aménagements au sein de l'armée étaient à l'ordre du jour pour lutter efficacement contre le terrorisme.  

Au sortir de cette réunion, Ibrahim TRAORE était sensé se rendre à Radiodiffusion télévision burkinabé (RTB, télévision nationale) pour faire replier ses éléments. À la grande surprise, s'en suit une déclaration, qui a d'ailleurs surpris tous les chefs de corps, qui considèrent cela comme une trahison. Alors une question est posée.

Sur qui Ibrahim Traore compte pour mener le combat de la lutte contre le terrorisme, s'il ne respecte pas les chefs de corps ? Secondo, Ibrahim TRAORE, est dans une posture de règlement de comptes avec Damiba ?  

Pour l'heure, seule une partie de l'unité Cobra 5 environ 100 hommes, essaie de réussir ce coup d'État qui est déjà un échec. Il faudra préciser que jusque là, le Président Damiba occupe le palais de kossyam et ne fait que calmer tous les chefs de corps pour éviter un bain de sang. Mais cela va durer combien de temps, vu la colère des différents régiments qui veulent forcément faire payer Ibrahim TRAORE, pour sa trahison. 

Affaire à suivre...

Content created and supplied by: SOUNGASSOU (via Opera News )

burkina faso ibrahim traore ibrahim traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires