Sign in
Download Opera News App

 

 

Les ivoiriens peinent encore à se nourrir, que font nos Ministres de l'agriculture qui se succèdent?

De la proclamation de l'indépendance à maintenant, les Ministres en charge de l'agriculture se succèdent sans jamais parvenir à garantir l'autosuffisance alimentaire.

La récente visite de terrain du Premier Ministre, suite à la grogne des populations qui n'arrivent plus à manger à leur faim est l'illustration parfaite de leur échec.

La Côte d'Ivoire regorge pourtant d'énormes potentialités; en ce qui concerne les terres exploitables, les moyens techniques et humains. Aussi, malgré le changement climatique toutes les zones, du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest restent favorables au développement de tout genre de cultures vivrières prisées par nos populations.

Le citoyen lambda se trouve dans une incompréhension totale colorée de déception et colère face, à ces Ministres pétris de talent à en juger par les CV, mais qui peinent à réussir la politique de la sécurité alimentaire.

Il accepte difficilement que pendant plus de 60 années, des Ministres puissent se succédé à la tête de l'Agriculture sans pouvoir mettre en place une stratégie pour vaincre la faim.

En effet n'est-ce pas là, le b.a.-ba de la mission d'un ministre de l'agriculture?

Depuis 2010, les missions assignées au Ministère de l'Agriculture et du Développement Rurale, sont définies dans le cadre du Programme National d'investissements Agricoles (PNIA) . il y a eu le PNIA 1 de 2010 à 2015 et le PNIA 2 de 2015 à 2020.

Ces programmes s'articulent autour de quatre (4) objectifs stratégiques dont le premier est la sécurité et la souveraineté alimentaire. (source : Ministère de l'Agriculture et du Développement Rurale https://www.agriculture.gouv.ci).

L'équation, atteindre la sécurité alimentaire a toujours été soumise aux différents Ministres de l'agriculture qui se sont succédé ; comme c'est le cas actuellement. Malheureusement, ie défi reste entier.

Avec le regard du profane, nous disons qu'il y a sécurité alimentaire lorsque, les fluctuations des cours mondiaux n'affectent pas les prix des denrées alimentaires au niveau national et cela sur une période plus ou moins longue. c'est aussi la capacité de l'État à pouvoir approvisionner les populations sinistrées quand surviennent des catastrophes naturelles ou autres crises de grande ampleur.

Les difficultés à se nourrir des catégories à revenus moyens, amorcées par la première dévaluation du franc CFA en janvier 1994, vont s'accentuer et atteindre un pic avec l'arrimage du franc CFA à l'euro en janvier 1999. L'instabilité politique et sécuritaire de 1999 à 2011, la flambée des cours mondiaux du pétrole en 2008; n'ont eu pour effet que de faire perdurer les souffrances.

La pandémie de COVID-19 va annihiler les espoirs suscités par les projets titanesques contre la pauvreté entrepris par le Président Alassane OUATTARA à partir de 2011. Se nourrir, demeure une équation très complexe !

Avec la décennie d'accalmie et le retour du pays sur l'échiquier mondial, l'occasion était toute trouvée pour s'attaquer sérieusement à la mise en œuvre d'une stratégie de sécurité alimentaire capable de résister aux épreuves du temps, de l'espace et des soubresauts perpétuels de dame Économie.

Nous sollicitons auprès du Ministre de l'Agriculture et du Développement Rurale, plus d'actions ; car seul les résultats témoignent du travail acharné.

Pour ceux qui croient aux récits de la Bible; en Egypte, Joseph a conçu et mis en œuvre une stratégie de sécurité alimentaire. Pendant sept (7) années de sécheresse, tous les égyptiens et même les peuples de contrées environnantes ont trouvé à manger.

Stopper la faim et en faire un lointain souvenir; n'est pas impossible !

Il est impératif de redonner un peu d'espoir à toutes ces personnes qui se livrent à des interrogations et calculs interminables faute de moyens suffisants pour s'offrir de la nourriture;

à celles qui ne mangent que par occasions;

à celles qui ne peuvent même plus avoir accès à la nourriture de moindre qualité qu'elles ont l'habitude de manger...

Vivement que le Premier Ministre et le Président de la République puissent exiger du gouvernement plus de résultats !

Content created and supplied by: JDONA76 (via Opera News )

Ministres

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires