Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaque des Nigériens en Côte d'Ivoire, soupçons sur des manipulateurs

Tout simplement hallucinant, ce qui s'est passé mercredi 19 mai 2021 à Abobo et d'autres communes d'Abidjan. Avec l'attaque de la communauté nigérienne vivant en Côte d'Ivoire par des groupes d'individus excités, armés pour certains de gourdins et de pierres. Ils disaient agir en représailles à un prétendu passage à tabac d'Ivoiriens au Niger. L'information s'est révélée fausse, après quelques vérifications. Cette vidéo non datée a été tournée à la frontière entre le Nigeria et le Niger. Les personnes dans les images seraient des bandits arrêtés suite à un ratissage sur le territoire nigérian, dans la région de Jos. 

Mais le mal est déjà fait. Et cette situation met tout un pays dans l'embarras. Demander pardon aux victimes certes, mais qu'en est-il de l'image du pays écornée à l'extérieur, avec cet acte barbare et inutile ? Des Nigériens terrorisés dans le "pays de l'hospitalité" (nous le chantons si fièrement dans notre hymne national). Un pays qui acueille, dans la paix, des personnes de diverses nationalités depuis l'ère du Présent Félix Houphouët-Boigny. On estime d'ailleurs à environ 25% les étrangers vivant dans notre pays, du reste l'un des plus ouverts au monde. Un groupe d'individus à la mentalité rétrograde ne devraient pas jeter le discrédit sur ce modèle d'intégration africaine voire mondiale. Est-ce cela l'Ivoirien nouveau ? 

(Des ingrédients d'un vendeur de viande boucanée, éparpillés à terre)

Passé le moment de l'émotion, des recherches sérieuses sur l'origine et les motivations réelles de cette vidéo devraient être effectuées par les services de sécurité. Il n'y a pas de fumée sans feu. Le Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, le Général Vagondo Diomandé l'a promis dans sa déclaration au journal du 20h sur RTI1, mercredi 19 mai 2021. 

Ces recherches devraient permettre de découvrir s'il s'agit ou non d'une manipulation. Nous sommes dans une période sensible et la paix reste encore fragile dans ce pays. Qui aurait intérêt à ce que des troubles éclatent, alors que chacun souhaite la réconciliation ? C'est dans le but de cette cohésion nationale que l'ancien chef de l'Etat, Laurent Gbagbo est attendu par plusieurs Ivoiriens en Côte d'Ivoire, après avoir été blanchi par la Cour pénale internationale (CPI). Tout comme son ancien ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé. Dans le même temps, il semble que leur retour inquiète certains. Plusieurs anciens collaborateurs de l'ex-chef de l'État, Laurent Gbagbo, sont rentrés d'exil en vue de l'accueillir. Dans ce contexte, un procès s'est ouvert depuis le mercredi 19 mai 2021, contre Guillaume Soro et plusieurs de ses proches, jugés pour complot et tentative de déstabilisation du pays, suite à des faits qui remontent à décembre 2019. Entre-temps, différentes attaques de casernes militaires ont eu lieu à Kafolo au nord du pays et à N'dotré, dans la commune d'Abobo au sud du pays. Les enquêtes de ces différentes attaques sont en cours, à en croire les autorités compétentes. 

Est-ce dans cette logique d'agression que cette récente vidéo a servi, afin de manipuler l'esprit des populations et les inciter à créer des troubles ? Ce montage est-il un coup foireux, fait exprès pour détourner l'attention des Ivoiriens sur certaines réalités du quotidien dans le pays ? En somme, y a-t-il un plan de déstabilisation malsain derrière tout cela, ou un plan cynique monté de toutes pièces ? Tant de questions qui méritent réponses.

«Je ne pourrai jamais comprendre ce qui se passe en Côte d'Ivoire. Quel est le rapport entre la vidéo diffusée et ces pauvres innocents ? Qu'ils soient Nigériens ou pas, ils n'étaient pas personnellement à l'origine de cette torture. J'ai été en Côte d'Ivoire, j'ai des amis Ivoiriens, mais ils n'avaient pas ce mindset. Je suis choquée, c'est de l'injustice et j'ai mal pour mes compatriotes nigériens», déclare Habsa Mboucar, une Nigérienne depuis Niamey, la capitale du Niger. En tout cas, sa douleur est partagée par l'ensemble des Ivoiriens. Une scène honteuse qui n'aurait jamais dû avoir lieu. 

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

côte d'ivoire niger nigeria

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires