Sign in
Download Opera News App

 

 

Que cache la visite de Gbagbo au Congo-Kinshasa ? Une médiation entre lui et Ouattara en vue ?

Ce Vendredi 02 Juillet, l'ancien chef de l'état Ivoirien, Laurent Gbagbo, rentré d'exil le 17 Juin dernier, s'envole pour la République Démocratique du Congo (RDC) dans le cadre d'une visite "strictement privée", aux dires de son porte-parole, Kone Katina, qui à la veille de ce départ, en informait l'opinion nationale et internationale à travers un communiqué, largement repris dans la presse.

Pour le vainqueur de la CPI, qui depuis son retour, ne fait pas mystère de son ambition de reconquérir le pouvoir d'état, duquel il clame avoir été injustement éjecté au terme de la crise postélectorale de 2010-2011, ce premier déplacement à l'extérieur, à peine deux semaines après son arrivée à Abidjan, pourrait ne pas être bénin.

La probabilité d'un déplacement aux grands enjeux politiques semble d'ailleurs être la piste la plus crédible, au regard du contexte politique actuel, marqué par la tension latente entre les deux ex rivaux de la crise de 2011.

Certes, l'agenda du prédécesseur d'Alassane Ouattara n'a pas été dévoilé, sans doute pour éviter la polémique, mais l'on devine aisément que pour une personnalité de son rang, il aura inéluctablement des rencontres avec des autorités de ce pays d'Afrique Centrale, voire, de vieilles connaissances, dont l'opposant Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de Libération du Congo (MLC) avec qui il a partagé près de 7 années de détention au sein du centre pénitentiaire de Scheveningen à la Haye, aux Pays-Bas.

Les récents propos de Laurent Gbagbo, prêt à affronter son prédécesseur sur le terrain politique, y sont-t-ils pour quelque chose dans ce périple Congolais?

Dans la situation actuelle, une médiation régionale pourrait être suscitée pour tenter de faire baisser la tension entre les deux hommes, alors que dans sa parution de ce Lundi 28 Juin, le magazine panafricain, Jeune Afrique, livrait des confidences d'un proche du chef de l’état, faisant état de son mécontentement face aux déclarations hostiles de son challenger du second tour de la présidentielle de Novembre 2010.

Autre cas de figure à envisager, une offensive diplomatique de l'ancien dirigeant Ivoirien, en position de force dans l'opinion publique Africaine, après son acquittement définitif par la CPI, le 31 Mars dernier.

Laurent Gbagbo pourrait avoir noué un réseau de soutiens régionaux et internationaux, qui devrait lui être utile dans sa volonté de revenir aux affaires. L'une mise dans l'autre, aucune hypothèse n'est à écarter.


Les détails de ce séjour Congolais de l'ex président Ivoirien, seront inéluctablement ressortis dans les prochains jours. Selon son porte-parole, Laurent Gbagbo devrait être de retour le 08 Juillet.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

congo rdc cpi kone katina laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires