Sign in
Download Opera News App

 

 

Rébellion armée: ceux qui ont mené l'attaque du 18 au 19 septembre 2002 de bout en bout

Dans sa tribune du lundi 29 novembre 2021, Mamadou Traoré, proche de l'ancien secrétaire général des forces nouvelles M. Soro Guillaume Kigbafori, a délivré dans les moindres détails les dessous de l'attaque du 18 au 19 septembre 2002.


On en sait un peu plus sur les circonstances de l'attaque du 18 au 19 septembre 2002 en Côte d'Ivoire. C'est Mamadou Traoré, proche de l'ancien secrétaire général des forces nouvelles Soro Guillaume , qui en parle sur sa page Facebook ce lundi 29 novembre 2021.

Au soir du fameux complot de la Mercedes noire, des têtes de la tentative du coup d'État (07 et 08 janvier 2001 ) sont activement recherchées par les autorités ivoiriennes. Il s'agit de Ouattara Siaka dit Wattao, Koné Messamba, Diarrassouba Oumar dit zaga saga, Chérif Ousmane , Fofié Kouakou, Koné Zakaria , Tuo Fozié...

Relativement à une rumeur de tentative de coup d'État, les autorités ivoiriennes vont avoir les yeux rivés vers Ouagadougou, soupçonné d'abriter des soldats en exil. L'ancien Ministre ivoirien de l'intérieur Émile Boga Doudou va produire une déclaration musclée pour mettre en garde quiconque projetterait un coup contre le pays. Le haut cadre ivoirien Balla Keita est tué par une femme, précise Mamadou Traoré , juste après la déclaration de Boga Doudou.

Au moment ou la tension montre entre Abidjan et Ouaga, le sergent major IB et ses compagnons tiennent un conseil de guerre avec des résolutions fermes. Ils décident de renverser Laurent Gbagbo, de mettre en place un gouvernement de transition de 6 mois , d'organiser des élections présidentielles législatives et municipales justes et transparentes avec la participation de tous les leaders politiques qui le souhaitent.

Toute l'organisation se dégage ensuite. Le conseil militaire chargé de superviser la transition et représenter le pays sur la scène internationale sera dirigé par IB lui même. Selon leur plan d'attaque, Korhogo devrait être dirigé par Koné Messamba, Bouaké par Diarrassouba Oumar alias zaga zaga et Abidjan par Ouattara Issouf alias Kobo. Celui qui devrait assurer la coordination de l'opération est Soro Guillaume Kigbafori.

Selon Mamadou Traoré: << avant de lever le camp, la centaine de combattants , leur chef IB et Soro Guillaume leur instructeur politique scellent un pacte , consistant à jurer à tour de rôle sur le '' Coran ''. Tous devraient se mettre en tête que IB dirigerait le pays si le projet réussissait. En cas d'échec le pays serait divisé en deux et ils occuperaient la moitié nord à partir de Bouaké. Enfin, celui qui trahi la cause trouvera la mort sur son chemin '>>

Mamadou Traoré a terminé en disant que Soro Guillaume n'a jamais été un opportuniste comme beaucoup le prétendent dans cette rébellion. S'il le dit, il avance toutefois que son leader regrette l'acte posé , raison pour laquelle il ne cesse de demander pardon aux ivoiriens.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

balla keita côte d'ivoire mamadou traoré mercedes noire rébellion armée

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires