Sign in
Download Opera News App

 

 

Ibrahim Ben Bamba : le "Tonkpi d'or" est ma contribution à l'exhortation au développement local

Installé en Côte d'Ivoire après plusieurs années vécues au sein de la diaspora Française, M. Ibrahim Ben Bamba est aujourd'hui le directeur général de sa propre entreprise.En marge de sa responsabilité patronale, il est le président fondateur d'une ONG dénommé "Élan solidaire" qui agit dans le domaine social et qui est desormais initiatrice du grand prix "Tonkpi d'or" décerné aux acteurs du développement local.


quels sont vos objectifs recherchés en créant l'ONG Élan solidaire et quelles actions aviez vous déjà mené ?

L' ONG "Élan solidaire" est ma propre initiative qui a vu le jour en 2018. C'est un canal pour moi et l'équipe qui m'encadre de pouvoir assister les populations du Tonkpi. notre première action véritable a été celle de doter toutes les salles d'attente de l'hopital general de Danané en bancs, ensuite nous étions au cœur de la campagne de sensibilisation et de la distribution des kits contre la covid 19. En marge du domaine sanitaire nous soutenons le monde rural (femmes et jeunes) dans leurs activités agricoles, et il n'y a pas longtemps nous avions créé un studio d'enregistrement pour nos jeunes talentueux artistes locaux.

Récemment vous aviez initié à travers votre ONG un prix dénommé"Tonkpi d'or", quelles sont vos motivations réelles et pourquoi pour cette première édition vous aviez porté votre choix sur la gente féminine ?

Avant de répondre à votre préoccupation permettez moi déjà de remercier celle que j'appelle affectueusement "Maman", Mme la secrétaire d'État chargée de la protection sociale Mahi Clarisse, M. le ministre-gouverneur Albert Flindé et M. le ministre de l'intérieur et de la sécurité le général Vagondo Diomandé pour leur soutien indéfectible qui a permis la réussite de cette première Édition.

En effet, indépendamment de la politique et en dehors des elus, nous avions des cadres soucieux du bien-être social des populations et qui agissent en fonction de cela. Nos investigations nous ont révélés que la plupart de ces acteurs du développement local étaient les femmes et il nous revenait de les honorer valablement.

Sur quelles bases aviez vous perpétré vos choix?

Je peux dire que notre présence effective sur le terrain a motivé nos choix car déjà nous avions une équipe pilotée par mon collaborateur Gbongué Alvares que je salue de passage qui a évalué selon nos critères toutes ces valeureuses dame lauréates à cette première édition.

Quelles sont vos impressions quand au déroulement de cette première Édition ?

Ça été une satisfaction générale, quand on observe la qualité du lieu de la cérémonie et des invités, c'est un sentiment de fierté qui nous anime.On a voulu faire une cérémonie à l'image du festival de Cannes en France et je pense qu'on l'a réussi vue les échos qui nous parviennent.

Quelles sont vos perspectives ?

Nous envisageons rendre perpétuelle cette initiative tout en la bonifiant afin de relever le défi du développement local et communautaire dans la région du Tonkpi et pourquoi pas dans le district des montagnes puisque nous avions pour parrain le ministre-gouverneur M. Albert Flindé.

Quel est votre mot de fin?

Je tiens à priori à dire merci à votre rédaction pour cette lucarne expressive, ensuite j'exhorte toutes les populations qui vivent dans la région du Tonkpi à préserver la cohésion sociale et à avoir la culture de l'Union qui sont gages d'un développement durable.


nterview réalisée par Dilane Janvier

Content created and supplied by: Dilanejanvier (via Opera News )

covid-19 côte d'ivoire d'or ibrahim ben bamba

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires