Sign in
Download Opera News App

 

 

La Côte d'Ivoire est-elle réellement au bord du paradis? Une structure internationale met fin au débat

La Côte d'Ivoire a connu des moments de tribulations qui ont empêché son développement pendant 10 années. C'est ce retard que le président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara a cherché à rattraper dès son accession au pouvoir. Visant très haut le développement à tous les niveaux, il va se faire un slogan : "L'émergence à l'horizon 2020".

2020 atteint, il y a lieu de faire le bilan. Alors, lors d'une interview accordée à France 24 en 2020, interrogé à ce sujet, il avait répondu fièrement que la Banque Mondiale avait apprécié sa performance en affirmant que "la Côte d'Ivoire était au bord du paradis." 

Comme on le dit dans un jarguon populaire : on ne peut cacher le soleil avec la main." Ainsi, l'on ne peut cacher aussi les infrastructures qui sont sorties de terre en Côte d'Ivoire depuis l'arrivée de Ouattara au pouvoir. 

" La Côte d'Ivoire est le pays qui a enregistré la plus forte croissance de sa prospérité au plan mondial au cours des dix dernières années," a relayé le ministre Bruno Nanbagnin Koné sur sa page officielle Facebook le mercredi 24 novembre 2021.

" Entre 2011 et 2021, la Côte d’Ivoire a gagné 24 places dans le classement des pays les plus prospères au monde, soit la plus forte croissance dans le domaine. Dans le classement 2021 en Afrique subsaharienne, elle est 15e et occupe la 3e place de la zone francophone derrière le Sénégal et le Bénin," indique toujours cette information relayée par le ministre.

En outre, lorsque nous portons les regards dans le domaine de l'éducation, au niveau des établissements semi-privés, le développement a aussi atteint un niveau satisfaisant. En effet, les années antérieures, pour dénombrer les élèves orientés par l'État dans les établissements privés, une équipe spéciale était chargée de se rendre dans les établissements concernés pour le faire, et bien évidemment, avec la suspension des cours.

( Une pointeuse)

Mais aujourd'hui, grâce au développement, (au niveau de la technologie) pour faire le dénombrement de ces élèves, on n'a plus besoin de déléguer une équipe. Car l'État a commencé à doter les écoles privées d'appareils électroniques pour le faire. Il suffit juste que l'élève mette son index sur la pointeuse et c'est fait, il apparaît dans la base de données du ministère de l'éducation. Plus besoin de suspendre les cours encore, car à n'importe quel moment, le pointage peut se faire : avant les cours de 07 h, à 10 h, et même après les cours de la soirée.

(Les élèves affectés au collège privé Yooh de Bediala effectuant le pointage)

Au regard de tout ce qui précède, pouvons-nous affirmer que la Côte d'Ivoire est au bord du paradis ? Qu'en dites-vous chers lecteurs ?


N'oubliez pas de vous abonner, "Sourced'eauvive" travaille sans relâche dans le but de vous fournir les informations fraîches et réelles de l'actualité nationale et internationale. 

Content created and supplied by: Sourced'eauvive (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires