Sign in
Download Opera News App

 

 

Poursuivi dans l'affaire Sankara, le sort de Blaise, l'ami des Ivoiriens, ne laisse pas indifférent

Depuis ce Mardi 14 Avril 2021, l'ex chef d'état Burkinabè, Blaise Compaoré, réfugié en Côte d'Ivoire depuis sa chute en Novembre 2014, est désormais un ''Wanted''. L'hôte d'Alassane Ouattara vient d'être inculpé pour ''complicité'' dans l'enquête sur la mort de son ex compagnon d'armes, Thomas Sankara, décédé le 15 Octobre 1987 à Ouagadougou. Dans son pays d'accueil, l'information a été largement relayée dans la presse. 

L'inculpation de Blaise Compaoré ne saurait être occulté dans les médias Ivoiriens, au vu du rôle central que cet ancien chef d'état, rompu aux arcanes des médiations dans le règlement des conflits, a joué dans la crise Ivoirienne de Septembre 2002 à Avril 2011. 

D'abord accusé par le camp de l'ex président Ivoirien, Laurent Gbagbo, de soutenir les rebelles des Forces Nouvelles (FN), l'ancien locataire du palais de Kosyam, a rebondi dans ce conflit armé, en campant avec brio dans le rôle de facilitateur, lors du dialogue direct inter-Ivoirien, mené entre l'ex chef de la rébellion, Guillaume Soro et Laurent Gbagbo. La réussite de ce dialogue direct, qui déboucha en Mars 2007 sur la signature dans la capitale Burkinabè des fameux accords de Ouagadougou, les Ivoiriens le lui doivent. 

Cela, Noura, employée à la programmation dans un média télévisé, l'admet: ''Sur ce point, il a quand même fait pour la Côte d'Ivoire''. Adama, transporteur à ses temps libres à Port-Boüet, en garde aussi un souvenir positif. Pour lui, ''Si ce n'était pas Compaoré, en tout cas, on n'aurait même pas organiser des élections en 2010''. 

Grâce à ces accords en effet, la situation de belligérance entre les protagonistes de la crise Ivoirienne, s'estompa, et ce, pendant 3 précieuses années, avant que les hostilités ne reprennent suite à la crise postélectorale, née de la contestation par les deux candidats du second tour de la présidentielle de Novembre 2010, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, des résultats sortis des urnes. Si le processus d'organisation de ce scrutin censé mettre un terme à la décennie de crise en Côte d'Ivoire a pu être mené à son terme, il faudrait également y saluer la méticulosité du dirigeant Burkinabè, qui fit de la situation en Côte d'Ivoire, une priorité. 

Durant cette période de crise, l'ancien commandant du camp de Pô, réussit, là où Lomé, Accra, Marcoussis et Pretoria, avaient échoués. Pour les Ivoiriens, Blaise Compaoré, naturalisé Ivoirien depuis Février 2016, pour avoir épousé une Ivoirienne, en la personne de Chantal Compaoré, reste le négociateur le plus engagé dans la résolution du conflit en Côte d'Ivoire. 

Avec à ses trousses désormais, la justice Burkinabè, l'on s'interroge à présent, sur la posture que voudra adopter le pouvoir en place à Abidjan, duquel il faut le souligner, Compaoré est très proche.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

blaise compaoré côte d'ivoire laurent gbagbo thomas sankara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires