Sign in
Download Opera News App

 

 

Mugefci : les œuvres de Mesmin continuent de se réaliser


Les sages-femmes et les infirmiers sont désormais qualifiés à prescrire des bons-Mugefci, ce qui n'était pas possible par le passé. 
Enfin, le document est signé ; les sages-femmes et les infirmiers ont été élevés au grade de prescripteurs de bons de la MUGEFCI.

 Il convient de rappeler que dès son accession à la tête de la MUGEFCI, l'ex PCA (que les mutualistes regrettent déjà), Mesmin Komoé, et son équipe, dont la compétente Docteur Assétou Laurence Kamara, ont entrepris de soulager les fonctionnaires et agents de l'État de Côte d'Ivoire par l'extension de la qualité de prescripteur aux infirmiers et sages-femmes. C’est désormais effectif. Mais que de chemin parcouru ?

 En effet, jusqu’à la signature du document, les mutualistes étaient obligés de patienter des heures durant, en l'absence du médecin prescripteur, avant de pouvoir mettre leurs ordonnances sur bons, ou avant de les faire valider dans le terminal CUI, pendant que les infirmiers diplômés d’Etat (IDE) et les sages (femmes (SF) étaient présents.

Ainsi, pour mettre fin à cette souffrance des mutualistes, l'équipe de Mesmin Komoé a réuni en avril 2019 à l'hôtel "La Prunelle" de Jacqueville des personnes ressources afin de réfléchir à la faisabilité de faire des IDE et SF des prescripteurs.

Les conditions de l'opérationnalisation de cette politique étant définies dans un document cadre, le séminaire de validation du document programmé pour l'année 2020, s'est finalement tenu en 2021, en raison de la pandémie de la covid-19.

C'est le 09 juin 2021 que le document cadre, validé et adopté en plénière a été déposé sur le bureau du ministère de la santé puis transmis au ministère de tutelle pour prise de décision.

Malgré les relances du Conseil d’Administration sortant, la décision n'est jamais sortie des tiroirs. Pourquoi ? Bien malin qui pourra répondre.

Sans polémique, nous ne pouvons que remercier la tutelle car "vaut mieux tard que jamais", dit l’adage.

Il convient donc de rappeler que le CA sortant, notamment Docteur Laurence KAMARA (ALK), s'était engagée personnellement pour voir signer le document. Désormais, c'est chose faite. C’est donc un fait historique qu'il faut saluer et reconnaître. Bravo aux précurseurs et bonne continuation à la nouvelle équipe.

 

 

Content created and supplied by: Manizan (via Opera News )

MUGEFCI Mesmin Komoé Mugefci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires