Sign in
Download Opera News App

 

 

Conflit de chefferie à Abatta : ‘’Le Chef de l’Etat est notre seul recours’’, selon le porte-parole

Le village Atchan d’Abatta dans la commune de Bingerville est sur le pied de guerre. Et, ce depuis le samedi 16 octobre dernier où l’installation du choix de la communauté villageoise a été avortée par les forces de l’ordre. Qui ont arraché les bâches et enlevé les chaises pour empêcher que Yacinthe Djomo puisse être intronisé par le village.

Cette situation délétère met en mal la stabilité dans le village d’Abatta. La génération Tchagba et Dougbo au pouvoir depuis le 1er janvier dernier, est montée au créneau pour dénoncer l’agissement des forces de l’ordre et faire des éclaircissements sur les us et coutumes en pays Atchan.

Au cours d’une conférence de presse tenue le lundi 18 octobre à Abatta village, le porte-parole de la génération Tchagba et Dougbo, Alexis Ahouo Logon, a fait savoir devant les journalistes que les us et coutumes des Atchan sont piétinés par les autorités. ‘’Depuis le 27 septembre 2020, Yacinthe Djomo a été présenté officiellement comme chef de village à la place publique en présence du chef sortant d’Abatta village et de la notabilité. C’est à partir de cet instant que Yacinthe Djomo a commencé à exercé pleinement son pouvoir’’, explique-t-il. Avant de continuer : ‘’Le Sous-préfet de Bingerville est venu faire une consultation arrangée pour remettre l’arrêté à Joseph Abitto qui fait de ce dernier le nouveau chef d’Abatta village’’.

Depuis lors, pour éviter des affrontements entre villageois, un détachement des forces de l’ordre est quasiment présent à Abatta village. Ce qui n’est pas du goût du porte-parole de la génération Tchagba et Dougbo. Parce que selon, lui leur présence traumatise la population et la stresse. Il souligne d’ailleurs même que des populations quittent déjà le village. ‘’Nous demandons le retrait des forces de l’ordre d’Abatta’’, exhorte-t-il.

En outre, la génération Tchagba et Dougbo se sent seule et abandonnée. Dans la mesure où le Ministre-gouverneur, Beugré Mambé, fils et cadre Atchan reste silencieux face la situation hybride qui règne à Abatta village. Par la même occasion, le porte-parole en a appelle à l’intervention du Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara. ‘’Nous interpellons le Chef de l’Etat pour qu’il nous vienne en aide. Car il est notre dernier recours et c’est lui seul qui a le dernier mot à dire dans cette affaire’’, souhaite-t-il. Espérons que le cri de cœur de la génération au pouvoir depuis janvier dernier sera entendu par le premier magistrat de la Côte d’Ivoire pour que la paix soit retrouvée définitivement à Abatta village.

Zicalo

Content created and supplied by: Zicalo (via Opera News )

bingerville chefferie à abatta

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires