Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès : libéré en même temps que Kanigui, un pro-Soro jugé comme ceux restés en prison

Alain Lobognon( à gauche) et Koné Kamagaté Souleymane dit Soul To Soul


Il faisait partie des 15 Soro libérés le 23 septembre 2020 après 7 mois de détention mais, il figure parmi les autres pro-Soro qui sont jugés par le tribunal criminel d'Abidjan depuis le 20 mai. Il se nomme Traoré Babou. Il avait été libéré en même temps que Soro Kanigui Mamadou, Camara Loukimane, Mamadou Djibo, Ouattara Ladji, Touré Aboubacar, Coulibaly Ardjouma, Brakatou Kouadio Blek, Soro Kelofohoua, Koné Souleymane, Mimi Franck Elvis Omer, Karidioula Souleymane, Yao Soumaila, Ouattara Marc et Brahima Koné.

"Traoré Babou était incarcéré à la maison d'arrêt de Toumodi. Il n'a pas été arrêté le 23 décembre 2019 comme les autres au bureau annexe. C'est sur son lieu de travail qu'il a été pris quelques jours après suite à une publication sur Facebook où il affirmait son admiration pour Guillaume Soro", révèle un militant de Générations et peuples solidaires(GPS) rencontré jeudi 28 mai au procès de Soro et ses proches." Il a été libéré en même temps que les Kanigui mais il refuse le deal que leur avait proposé le régime. Il refuse de lâcher Soro. Je pense que c'est pourquoi on le met avec tous ceux qui restent fidèles au président de GPS", ajoute-t-il. 

"Traoré Babou est le frère cadet de Traoré Boudiène DG d'AGEFOP. Tous ses frères sont RHDP mais lui il refuse de militer dans ce parti. Il est à la maison.Et chaque fois qu'il y a une audience, il vient au tribunal", conclut notre interlocuteur.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

alain lobognon guillaume soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires