Sign in
Download Opera News App

 

 

Ouégnin crie au scandale, EDS sans représentants à la CEI centrale et les CEI locales

Le président de la plateforme politique ‘’Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté’’ (EDS), Georges Armand Ouégnin a fait une révélation troublante sur les législatives du 06 mars 2021. Cette plateforme de l’opposition dont le référent politique est le président Laurent Gbagbo, participe aux législatives 2021 sans représentants dans le Bureau centrale de la Commission électorale indépendante (CEI) et dans les commissions locales de la CEI. C’est le président de EDS qui a fait cette révélation dans sa déclaration relative à la campagne électorale des législatives, rendue publique, le jeudi 24 février 2021. « Certes, les conditions d'élections véritablement crédibles, libres, justes, transparentes et apaisées ne sont pas totalement réunies, notamment à travers entre autres l'absence troublante de EDS à la Commission centrale et donc dans les commissions locales de la Commission Electorale Indépendante (CEI) », a révélé Georges Armand Ouégnin. Selon le président de EDS, le régime, à travers cette attitude d’exclusion voulait les pousser à boycotter ce scrutin. « Malgré tous nos efforts, vous constatez avec nous que le pouvoir refuse obstinément d'entendre raison en espérant secrètement que l'opposition responsable boycotte les élections à venir dans la perspective de s'octroyer sans coup férir tous les sièges du parlement et nous ramener à un échiquier politique où l'opposition responsable sera réduite à sa plus simple expression ». Il a expliqué que l’attitude du pouvoir RHDP envers leur groupement politique était en réalité un gros piège qui leur a été tendu. « (…) C'est ce gros piège que nous avons déjoué en acceptant d'aller aux urnes en dépit des vicissitudes inhérentes aux tenants actuels du pouvoir ». Le président de la plateforme EDS est revenu sur les enjeux de ces élections législatives. « En toute responsabilité, nous avons poussé plus loin la réflexion et nous avons compris que gagner les élections législatives étaient la seule manière honorable pour nous de rendre justice à ceux des nôtres qui sont tombés pour la Démocratie et la Liberté. En d'autres termes, ces élections législatives du 6 mars 2021 sont le prolongement du combat entamé en Août 2020 et elles sont d'autant plus cruciales qu'elles nous permettront de constituer un contre-pouvoir au RHDP en contestant l'hégémonie des pouvoirs exécutifs et judiciaires qui semblent s'être ligués contre le peuple de Côte d'Ivoire ». Georges Armand a appelé au rassemblement derrière les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, qui, selon lui, entendent, à travers leur alliance, réconcilier véritablement les Ivoiriens.

Jaké

Content created and supplied by: Jaké (via Opera News )

cei eds sans représentants georges armand ouégnin laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires