Sign in
Download Opera News App

 

 

Départ du Pdci du Rhdp en réponse à l'invitation de Ouattara : "C'est sans regret !"

C'est sans regret que le Pdci-Rda a quitté le Rhdp>>, a réagi officiellement le Pdci-Rda parti d'Henri Konan Bédié par la voix de son Secrétaire exécutif chargé de la communication et de la propagande Jean Louis Billon. Une réaction qui fait suite à la demande d'Alassane Ouattara president du Rhdp.

<< Le Pdci-Rda et le Rhdp ont la même vision de la Côte d’Ivoire. Et dans ma vision de la Côte d’Ivoire, le Pdci doit être au Rhdp. Je considère que c’est une approcher que nous devaons avoir. Je l’ai dit au Premier ministre. Moi-même je suis en contact avec le président Bédié. Pas plus tard qu’avant-hier (ndlr : mardi 17 avril), nous nous sommes parlé. C’est important que nous ayons des options politiques basées sur l’intérêt de la Côte d’Ivoire. Nous sommes des partis libéraux et de centre-droite. Nous sommes contre la violence. Rien ne doit séparer le Pdci et le Rhdp (…) J’ai dit Patrick Achi que la tâche que je lui confie est de travailler au rapprochement entre le Rhdp et le Pdci parce que c’est dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire.>> Avait déclaré Alassane Ouattara, le jeudi 29 avril. C'était devant les populations du District d’Abidjan, des régions du Sud Comoé, du Gontogo, d el’Indénié-Djuablin, de l’Agbéni-Tiassa, du Bas-Sassandra, des Grands-Ponts et du Lôh-Djiboua, qu'il recevait.

C'est cette main tendue du président du Rhdp qui n'a pas été saisie par son ancien Henri Konan Bédié. Le dimanche 2 mai, en interview sur TV5Monde, Jean-Louis Billon, secrétaire exécutif adjoint du Pdci-Rda, a rapidement rassuré les militants du Pdci-Rda qui douteraient de la résistance de leur parti. A l'émission « Et si vous me disiez toute la vérité ? » de Denise Epoté, Jean Louis Billon a donné la position officielle du Pdci-Rda et de son président Konan Bédié. <<Nous sommes dans l’opposition et nous allons nous comporter en opposants.>> Et se faisant très critique Billon a volé dans les plumes du président du Rhdp dont il a décrié la gestion sans toutefois le nommer. <<Il faut reconnaître que toutes les années durant lesquelles le Pdci-Rda a gouverné , il y avait la paix en Côte d'Ivoire, une stabilité et à partir du moment où le coup d'Etat est intervenu, cette paix et stabilité ont été contrariées jusqu'à ce jour. Nous avons connus des coups d'Etat , une rébellion armée..... L'époque de paix et de stabilité que le Pdci avait assuré à la Côte d'Ivoire a disparu. La démocratie en Côte d'Ivoire a régressé. Nous sommes le seul pays dans la sous-région qui n'a pas connu de transition démocratique dans le calme>>, s'est souvenu JLB avec la franchise qu'on lui connaît. L'ancien ministre du Commerce préparait ainsi les esprits relativement à la réponse officielle du Pdci-Rda à la demande du chef de l'État Alassane Ouattara. Et vlan !

<<Beaucoup de partis comme le Rhdp-Rdr se réclament de l'Houphouetisme. Houphouët-Boigny n'a connu qu'un seul parti, c'est le Pdci-Rda. Il ne peut pas se revendiquer d'une autre appellation. Nous avons la légitimité du Pdci-Rda et de l'héritage D'Houphouet. Le Rdr a disparu, le Rhdp a 2 ans à peine, c'est un nouveau-né . Ce parti se réclame de L'Houphouëtisme mais ne pratique pas la philosophie D'Houphouet-Boigny. C'est sans regret que le Pdci-Rda a quitté le Rhdp>>, a martelé Jean Louis Billon sentencieux.


Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

alassane ouattara jean louis billon pdci rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires