Sign in
Download Opera News App

 

 

La France rappelle ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie

La France ne décolère pas à l'encontre de ses alliés historiques que sont les États-Unis et l'Australie et le Royaume-Uni. Avec le rappel de ses ambassadeurs pour consultation à Washington et à Canberra, la crise diplomatique franchit une nouvelle étape.

"Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l'Australie et les États-Unis" explique Jean-Yves Le Drian Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur le site du gouvernement ce samedi matin. Des annonces effectuées le 15 septembre par l'Australie et les États-Unis.

L'Australie le Royaume-Uni et les États-Unis ont annoncé un partenariat stratégique un client la fourniture de sous-marin américain à Canberra pour contrer la Chine dans la zone Indo-Pacifique.

Un énorme coup dur pour la France acte l'abandon d'un énorme contrat de 12 sous-marins vendu à l'Australie pour 56 milliards d'euros. Face au vif critique de Paris la Maison Blanche depuis d'apaiser la situation par son secrétaire d'État Antony Blinken qui lors d'une conférence de presse expliquer ceci "nous coopérons de manière extrêmement étroite avec la France sur beaucoup de priorité commune dans la zone Indo-Pacifique et à travers le monde. Nous allons continuer à le faire nous accordons une valeur fondamentale à cette relation à ce partenariat et nous continuerons dans les jours à venir".

La Maison-Blanche assure que la France était au courant d'un accord avenir entre les États-Unis l'Australie et le Royaume-Uni. Une information démentie par Paris et par l'Union européenne qui annoncent n'avoir pas été informé de ce partenariat pour la zone Indo-Pacifique.

Avec cette gifle monumentale reçue par la France dans cette affaire, il est clair que "la France ne fait pas partie du premier cercle des alliés américains". Cela est clair pour la France que les Américains ont plus confiance au monde anglo-saxon.

Content created and supplied by: SieurKouame (via Opera News )

australie chine france jean-yves le drian washington

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires